Mishipeshu

L'être subaquatique le plus important pour les OJIBWÉS est Mishipeshu, ce qui signifie le Grand Lynx. Cet animal fantastique, à l'allure de dragon, ressemble à un félin muni de cornes, symboles de sa puissance. Il a des pattes palmées lui permettant de nager rapidement, et son dos et sa queue sont recouverts d'écailles. Mishipeshu vit dans les profondeurs de grands lacs. Bien qu'il ait une forme féline et soit amphibie, il est toujours décrit comme un reptile. Il est redouté par tous les Ojibwés car il est à l'origine des vagues, des rapides et des tourbillons et il casse même la glace en hiver, faisant ainsi de nombreuses victimes. Dans la région de la RIVIÈRE CHURCHILL, il existait un jeu appelé « Mishipeshu » qui symbolisait le pouvoir de noyade de cet être. Un enfant, choisi au hasard, tenait le rôle du monstre aquatique ; il devait attraper ses compagnons et les mettre à l'eau.

Tous les lacs sont susceptibles d'être habités par un de ces êtres, mais certains sont connus pour changer brusquement d'aspect (fort vent ou brouillard soudain, par exemple), pour cacher des dépressions profondes ou pour présenter une coloration particulière, autant de signes de la présence du Grand Lynx.

Si les cornes et les écailles de l'animal sont parfois décrites comme étant du CUIVRE pur, la majorité des populations autochtones de la région des GRANDS LACS voient en ces monstres aquatiques les gardiens de ce métal. Lors d'un combat avec un Mishipeshu, un jeune rapporta qu'il avait cassé un bout de la queue du monstre d'un coup de pagaie. Ce fragment se révéla être du cuivre qu'il garda pour acquérir de la chance à la pêche et à la chasse. Bien que Mishipeshu et les autres êtres subaquatiques soient vus essentiellement comme néfastes, ils étaient également nécessaires à la société algonquienne car ils leur apportaient protection et médecine. Les Serpents Cornus et les Lynx subaquatiques étaient particulièrement dangereux mais étaient aussi les garants de la réussite à la chasse et de l'abondance alimentaire. On pouvait invoquer leur puissance pour s'assurer une bonne pêche mais ils étaient surtout d'une aide précieuse pour certaines guérisons. Des BOURSES SACRÉES étaient d'ailleurs fabriquées à partir de la peau de serpent. Ces êtres étaient aussi les gardiens du midewigun, la loge du MIDEWIWIN. Le terme « Mishipeshu » pouvait également être employé comme nom de famille, preuve que cet être n'était pas vu simplement comme néfaste.

Bien que l'ennemi principal des Mishipeshu et des autres reptiles de l'inframonde soit l'OISEAU-TONNERRE, ils durent également faire face à la destruction programmée par NANABOZO dans le mythe racontant la destruction du monde par une inondation catastrophique.