Les Iroquois Nationals sont une équipe de crosse qui représente la nation haudenosaunee, peuple autochtone du Canada et des États-Unis (voir Iroquois). Elle constitue la seule équipe autochtone au monde à être autorisée à prendre part à toute compétition sportive internationale. Ce statut distinct et unique est toutefois source de controverse et a pour conséquence d'amener les Iroquois Nationals à déclarer forfait à cause de disputes entourant la validité des passeports qu'ils utilisent pour voyager.

Rares sont ceux qui mettent en doute la solide réputation de l'équipe à l'échelle mondiale au sein de ce sport. Les Iroquois Nationals se méritent en effet la quatrième position au Championnat du monde de crosse en 1998, en 2002 et en 2006, et la deuxième position au Championnat du monde de crosse en salle en 2003, en 2007 et en 2011 (ne s'inclinant que devant l'équipe du Canada).

Malgré leur succès évident, les Iroquois Nationals se classent au dernier rang mondial en crosse au champ en 2013. Cette dernière place s'explique par l'absence de l'équipe au Championnat du monde de crosse de 2010 à Manchester, en Angleterre. En effet, l'équipe ne parvient pas à se rendre au Championnat pour cause de nationalité des passeports. Pourtant, les joueurs voyagent souvent à l'étranger pour des rencontres internationales avec leurs passeports haudenosaunees. Cette fois, les dirigeants britanniques refusent à l'équipe l'entrée au pays, faisant valoir que leurs passeports ne constituent pas une forme d'identification valide.

Le tout premier passeport haudenosaunee est délivré en 1923. En 1977, les autorités suisses acceptent les passeports des délégués haudenosaunees qui participent à une conférence des Nations Unies sur les droits des autochtones à Genève. Par la suite, bon nombre de pays acceptent les passeports des voyageurs haudenosaunees, dont le Canada, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Néanmoins, les événements de 2010 illustrent un changement dans l'attitude internationale concernant la validité et la sécurité du passeport haudenosaunee. Bien que de nombreux Iroquois utilisent ce passeport pour voyager depuis des décennies, les préoccupations accrues en matière de sécurité à la suite d'attaques terroristes au début des années 2000 ont contribué à un contrôle plus strict des passeports en Amérique du Nord et ailleurs. En 2010, les autorités canadiennes refusent d'accepter les passeports haudenosaunees de délégués mohawks qui tentent de rentrer chez eux à Kahnawake après un séjour en Bolivie pour une conférence sur l'environnement.

Lorsque les Iroquois Nationals se voient refuser l'entrée au Royaume-Uni pour le Championnat du monde de crosse à l'été 2010, le gouvernement britannique s'inquiète de ce que l'équipe ne puisse rentrer aux États-Unis. Le Canada et les États-Unis offrent aux joueurs une délivrance accélérée de passeports, que ceux-ci refusent. Hillary Clinton, secrétaire d'État américaine à l'époque, émet alors une dérogation unique confirmant que les Iroquois Nationals pourront rentrer aux États-Unis une fois le tournoi terminé. Malgré cela, la Grande-Bretagne refuse de délivrer des visas à l'équipe et celle-ci se voit obligée de déclarer forfait au Championnat.

Toute cette histoire est particulièrement frustrante pour l'équipe, car elle était censée concourir dans la division bleue (la division élite) du Championnat de 2010, s'étant illustrée dans les années précédentes. S'ils avaient pu jouer, les Iroquois Nationals auraient sans doute joué dans la division bleue au prochain championnat. Toutefois, vu les circonstances, ils sont relégués à la dernière position, et selon les règlements de la Federation of International Lacrosse (FIL), les équipes sont classées dans différentes divisions selon les résultats du dernier championnat mondial. Les Iroquois Nationals lancent deux appels, et en juin 2013, les pays membres de la FIL décident d'abolir le règlement en question, ce qui signifie que l'équipe pourra concourir dans la division bleue au Championnat du monde de crosse de 2014 à Denver, au Colorado.

Cette controverse souligne les constantes tensions internationales à propos de questions de sécurité et de souveraineté. Tout comme les délégués de Kahnawake, qui sont insultés par l'insistance du gouvernement canadien qui exige qu'ils voyagent avec des passeports canadiens, les Iroquois Nationals s'offensent que le Royaume-Uni leur demande de présenter un passeport canadien ou américain afin de jouer au Championnat du monde de crosse. Pour la seule équipe autochtone autorisée à participer à des compétitions sportives internationales, le fait de voyager avec un passeport (canadien ou américain) et de jouer pour un autre (haudenosaunee) est absurde. En revanche, si le Canada - ou les États-Unis - reconnaissait officiellement le passeport haudenosaunee, cela impliquerait aussi la reconnaissance de la souveraineté de la nation iroquoise et aurait un grand impact sur les négociations entourant les territoires, l'autonomie gouvernementale des autochtones, leur éducation et les politiques gouvernementales en général.

Les Iroquois Nationals ont gagné leur cause et joueront dans la division bleue au Championnat du monde de crosse de 2014 à Denver; mais le débat global sur la souveraineté et les passeports haudenosaunees demeure ouvert.

Auteur : Tabitha Marshall