Séguin, Marie-Claire

Marie-Claire Séguin. Auteure-compositrice-interprète (Pointe-aux-Trembles [Montréal], 27 mars 1952). Elle fit d'abord carrière avec son frère jumeau, Richard Séguin. Son premier disque solo, Marie-Claire Séguin (1978, CBS PFS-90452), fut suivi d'une tournée au Québec. Ses textes intimistes et sensibles, sa voix profonde, capable d'une grande virtuosité, qui avait fait la renommée des Séguin, attirèrent l'attention. Elle enregistra la même année une émission de télévision avec l'OSM sous la direction de Neil Chotem. Après un deuxième micr. Marie-Claire Séguin (1979, CBS PFC-80019), elle donna de nombreux spectacles au théâtre Saint-Denis, et en France avec Catherine Lara. Accompagnée d'un seul musicien, elle donna en 1980 plus de 300 représentations dans de petites boîtes et des cafés du Québec. Lors du 350e anniversaire de Québec en 1984, elle créa, avec Jean-Pierre Ferland, Louise Portal et Nanette Workman, Du gramophone au laser, spectacle repris avec succès à Montréal et un peu partout au Québec avant d'être télédiffusé par Radio Québec en 1985. Avec d'autres, elle enregistra en 1985 un hommage à Félix Leclerc, Rêves à vendre, pour les télévisions française et canadienne.

L'étendue de ses capacités vocales, qui vont de l'opéra à la ballade en passant pas le blues, a fait de Marie-Claire Séguin une personnalité unique de la chanson québécoise. Une « diva sauvage », selon le journaliste Bruno Dostie. Son troisième micr., Minuit un quart (1986, Kébec-Disc KD-650), lui valut une invitation au premier Festival québécois de la chanson à Saint-Malo. En février 1988, elle se produisit au Théâtre de la ville, à Paris. Son disque suivant, le CD Une femme, une planète (1990, Kébec-Disc KDC-668), fut réalisé avec Alain Sauvageau (direction musicale et claviers) et Louis Valois. En 1990, elle participa au festival Coup de coeur francophone et donna un récital à l'Outremont, à Montréal.