Chanteuse, comédienne, auteure-compositrice (Newark, N.J., 1939?). Salome, son frère Andy et sa soeur Geraldine chantèrent un peu partout aux É.-U. sous le nom d'Andy and the Bey Sisters. Salome se produisit pour la première fois à Toronto en 1961. Elle s'y fixa en 1966 et chanta du jazz, du blues et des spirituals au cabaret, à la radio et à la télévision, se produisant comme vedette au Grandstand de la CNE en 1969 et obtenant un vif succès dans les comédies musicales, tenant généralement des rôles de « notre mère la terre ». Après ses débuts au théâtre en 1969 au Global Village dans Blues S.A. de Robert Swerdlow, elle se produisit de nouveau à cet endroit en 1970 dans Justine du même auteur, et aussi dans Spring Thaw. En 1972, elle reçut un prix Obie pour son interprétation (1971-72) dans la production new-yorkaise de Justine, rebaptisée Love Me, Love My Children. Suivirent des premiers rôles dans Dude de Galt MacDermot (New York, 1972), Don't Bother Me, I Can't Cope (Toronto, 1973; Washington, 1974) et Your Arms Too Short to Box with God (New York, 1975-77). Elle fut l'auteure et la vedette d' Indigo, production racontant l'histoire du blues, qui tint l'affiche au cabaret torontois Basin Street en 1978-79 puis à nouveau en 1980 et qui télédiffusée par la SRC en 1984. Sa revue Shimmy Times (dont le sujet est Ethel Waters) fut produite au Basin Street en 1983. Madame Gertrude (sur Ma Rainey, avec Jackie Richardson dans le rôle titre) passa au même endroit en 1985 et la comédie musicale pour enfants Rainboworld fut montée au Young People's Theatre en 1988. Elle a aussi interprété d'autres rôles dans des comédies musicales ou des dramatiques, par exemple dans Thunder Perfect Mind (Toronto Free Theatre, 1985), Mother Goose (Royal Alexandra Theatre, 1985) et Coming Through Slaughter (Silver Dollar Tavern, 1989). Bey continua à travailler au concert, au cabaret, à la radio et à la télévision, se produisant fréquemment avec ses filles Tuku et Saidah qui l'ont accompagnée avec d'autres musiciens sous le nom de The Relatives. Elle chanta lors des célébrations de la Fête du Canada à l'Ontario Place et sur la colline parlementaire à Ottawa. Elle atteignit la renommée grâce à son émouvante interprétation du « Mon pays » qu'elle chanta pour la première fois en 1970 dans Spring Thaw. Parmi ses enregistrements, on remarque les micr. Salome Bey (1970, CTL CTLS-5140 et Qual. SV-1852), Songs from Dude (1972, Kilmarnock 72003) et Jazz Canada Europe '79 (5-RCI 503); ce dernier disque fut enregistré pendant une tournée des festivals de jazz de Bracknell, Montreux et Northsea financée par RCI. Elle apparait aussi sur deux micr. du pianiste de jazz Horace Silver (The United States of Mind, Phase 2 : Total Response, 1970-71, Blue Note BST-84368; The United States of Mind, Phase 3 : All, Blue Note BST-84420) et avec le Montreal Jubilation Gospel Choir. En 1991, Bey a reçu un Toronto Arts Award dans la catégorie arts de la scène.