Russ (Russell Scott Mario) Little. Tromboniste, compositeur, arrangeur, chef d'orchestre (Toronto, 13 décembre 1941). B.Mus. (Toronto) 1967. Pendant ses études à l'Université de Toronto auprès de Ward Cole (direction d'orchestre) et Godfrey Ridout (composition), il joua dans les orchestres de divers hôtels ainsi qu'avec avec un groupe rhythm and blues, les Silhouettes. Une fois diplômé, il travailla avec les grands orchestres de Woody Herman (États-Unis et Europe, 1967, 1968), Slide Hampton (Belgique, 1968) et Ted Heath (Angleterre, 1968), et fut membre de Lighthouse (1969-70) et du Boss Brass (1972-75). Il a été aussi directeur ou instrumentiste d'orchestres de studio à Toronto et s'est produit avec de petits ensembles dans des cabarets de jazz de la ville. En 1990, il forma la Russ Little Big Band, qui a joué ses arrangements de standards au Rockit et autres boîtes de nuit torontoises. Au sujet du style de jazz que pratique Little au trombone, Peter Goddard écrivait : « Ses racines sont implantées quelque part dans le bop par le biais du rhythm and blues, avec une sonorité bizarre, tranchante, qui produit de petites phrases mordantes. Dans ses solos avec un petit groupe, les notes fusent et s'enroulent à l'intérieur et autour d'une ligne mélodique. »

Little a agi comme dir. mus. pour de nombreuses émissions de variété à la télévision canadienne à la fin des années 1970 et durant les années 1980 (entre autres, « The Patsy Gallant Show », « Shake, Rock and Roll » et « Circus »). Il a rempli le même rôle pour les concours de Miss Canada et Miss Teen Canada (quelque 15 années chacun) et divers spectacles de l'industrie. Ses compositions incluent Black Hallelujah, écrite avec la collaboration de Norman Symonds et présentée à la télévision de la SRC en 1971; Cosmic Orpheus, une commande du New York City Ballet, que ce dernier exécuta en 1974-75; de la musique de films, de documentaires et d'autres émissions télévisées; des indicatifs et de la musique d'ambiance pour des émissions de télévision; des rengaines publicitaires; et des chansons enregistrées par Salome Bey (« Try », « Paper Man », etc.), Dusty Springfield et d'autres. Les propres enregistrements de Little incluent des micr. pour la SRC dans la série CBC LM et des albums avec le Boss Brass et Lighthouse.

Le frère de Little, le saxophoniste ténor et soprano Michael (Willis) Stuart (Annotto Bay, Jamaïque, 2 décembre 1948), se fixa à Toronto en 1969. Il a effectué une tournée européenne au cours des étés 1977 et 1978 avec le batteur amér. Elvin Jones. Il a aussi joué localement avec Little, Keith Blackley, Sonny Greenwich, Hagood Hardy, Ted Moses, Doug Riley, Rick Tait et d'autres musiciens. Sa discographie comporte The Michael Stuart Quartet Live at Bracknell (1982, RCI 544) dans le style fusion et The Blessing (1987, Unity 107) sur lequel on perçoit l'influence de John Coltrane, de même que Remembrance (1978, MPS 15523) avec Jones, Determination (1979, Endeavour 1001) avec Blackley et d'autres disques avec Sadik Hakim, Hardy, Riley et Don (W.) Thompson.