Quand célèbre-t-on Pâques?

Pâques tombe en mars ou en avril. La date de calendrier est déterminée par l’approximation ecclésiastique de l’équinoxe de printemps. Du point de vue astronomique, l’équinoxe de printemps se produit lorsque le Soleil traverse l’équateur céleste, et que la longueur du jour et de la nuit est identique. Cela se déroule entre le 19 mars et le 21 mars. Selon d’anciens calculs ecclésiastiques, l’équinoxe est estimé tomber le 21 mars. Pâques a lieu le premier dimanche après la première pleine lune suivant l’équinoxe de printemps et, par conséquent, a lieu entre le 22 mars et le 25 avril.

Pour beaucoup de chrétiens, la célébration de Pâques est précédée par le carême, une période de pénitence de 40 jours qui commence le mercredi des Cendres et prend fin le Samedi saint. Dans les communautés canadiennes-françaises, cette longue période de jeûne et d’abstinence a été interrompue par la Mi-Carême, une journée festive issue de la tradition française. Cette journée est toujours célébrée dans certaines communautés au Québec et en Acadie, notamment à Chéticampet à Saint-Joseph-du-Moine (île du Cap-Breton), à Fatima (îles de la Madeleine), à Natashquan et à Pointe-Parent (région de la Côte-Nord du Québec), à l’Isle-aux-Coudres (Charlevoix) et à l’Isle-aux-Grues (Chaudière-Appalaches).

La fête de Pâques a-t-elle des origines païennes?

Comme toutes les célébrations religieuses, Pâques a une histoire complexe, et il n’y a pas de consensus sur ses origines. Le mot « Pâques » semble venir de l’hébreu « Pessa’h », signifiant « le passage ». En anglais, Pâques se dit « Easter ». D’après Bède le Vénérable, un érudit chrétien, le mot « Easter » provient de l’ancien anglais « Eastre » ou « Eostre », qui est le nom d’une divinité saxonne associée au printemps et à la vie nouvelle.

Divers historiens et théologiens libéraux ont suggéré que des légendes sur la mort et la résurrection provenant de traditions anciennes antérieures au christianisme (par exemple Inanna/Ishtar, Horus, Mithras, Dionysos) ont été attribuées à l’histoire de Jésus-Christ pour rendre la théologie chrétienne plus acceptable pour les païens, qui étaient colonisés par les armées chrétiennes. Toutefois, plusieurs chrétiens de l’époque moderne considèrent ce genre de mythes comme étant peu pertinents relativement à Jésus, et estiment que l’histoire sur la crucifixion et la résurrection de Jésus est véridique et sans rapport avec toute tradition antérieure.

Symboles de Pâques des temps modernes

Certains des symboles que nous associons avec la fête de Pâques des temps modernes se rapportent davantage au printemps qu’à la religion, et proviennent des peuples anciens. Les œufs, les poussins, les fleurs et les lapins se rapportent tous au printemps et au renouveau de la vie après l’hiver.

Comment les Canadiens célèbrent-ils Pâques aujourd’hui?

Les Canadiens célèbrent Pâques tout autant que dans les autres pays occidentaux. Plusieurs chrétiens assistent à des services religieux le Vendredi saint et le dimanche de Pâques. En général, il est habituel de célébrer cette fête en se réunissant en famille, en partageant un repas, en effectuant une chasse aux œufs de Pâques, ou en échangeant des œufs et des lapins en chocolat ou de petits cadeaux.

Les aliments communément associés avec le dimanche de Pâques comprennent l’agneau, qui est directement associé au Christ, l’« Agneau de Dieu »; le jambon, qui tire son origine des rites païens du printemps et dont on disait capable d’attirer la chance; le pain ou les gâteaux, qui représentent la fertilité dans de nombreuses traditions païennes. Les brioches du carême ont un lien particulier avec Pâques au Canada en raison de leur origine anglaise. Ces brioches rondes semblables à du pain contiennent des raisins de Corinthe et des épices, comme la cannelle ou la muscade. Autrefois, celles-ci étaient décorées d’une croix incisée en tant que symbole du Christ, mais de nos jours, la croix est souvent effectuée avec du glaçage. Il est possible que la pratique consistant à manger des brioches épicées durant la période du festival du printemps provienne d’anciennes coutumes de la civilisation grecque, mais la pratique anglaise qui consiste à les consommer durant le Vendredi saint semble avoir été institutionnalisée à l’époque Tudor lorsqu’un règlement présenté à Londres interdisait leur vente, sauf le Vendredi saint, à Noël ou durant les funérailles (voir Pratiques funéraires).

Au Canada, le Vendredi saint ou le lundi de Pâques sont des jours fériés. Toutefois, au Québec, un employeur peut choisir de payer ses employés pour seulement l’un de ces deux jours (voir Congés provinciaux et territoriaux).

Voir aussi Fêtes religieuses au Canada.