Pianiste, claveciniste (New York, de parents jamaïcains, 6 février 1948). B.Mus. (Eastman School of Music, Rochester) 1968, M.Mus. (ibid.) 1969. Élève de Jane Carlson à la Juilliard School (1959-1963), elle fait ses débuts au Town Hall de New York en 1964 et poursuit ses études à l'Eastman School of Music de Rochester avec Cécile Genhart (1964-1970). En 1970, elle s'établit au Canada où elle est pianiste attitrée du Toronto Symphony (1972-1973), plus tard de l'Orchestre du Centre national des Arts; elle joue aux New Music Concerts de Toronto et, en 1977, en tournée européenne. Comme soliste, Gaylord interprète le Concerto de Schumann avec l'Orchestre philharmonique de Hamilton et le Toronto Symphony en 1973, le Rondo de concert K. 382 de Mozart et le Concerto en do de Salieri avec l'Orchestre philharmonique de Hamilton en 1986 ainsi que d'autres œuvres (le Concerto no 2 de Rachmaninov, la Rhapsody in Blue de Gershwin, le Concerto no 4 de Beethoven, etc.) avec l'Orchestre philharmonique de Calgary, l'Orchestre symphonique de Victoria, l'Orchestre du Centre national des Arts et autres orchestres. Gaylord donne des récitals en solo au Festival international de Toronto (Roy Thomson Hall, 1984) et au Festival du printemps de Guelph (1985). En 1988, elle donne dans le nord de l'Ontario une série de 12 concerts en solo pour le Prologue to the Performing Arts. Elle se produit en tournée dans tout le Canada et, en 1985, elle fait une tournée en Grèce et se fait entendre au Festival de Hollande à Amsterdam.

Elle se produit à la radio de CJRT ainsi qu'à la radio et la télévision de la SRC, notamment à « Music to See » (1974) et lors d'une émission en direct avec l'Orchestre du Centre national des Arts (1984). Elle donne également nombre de récitals devant des adultes et des écoliers. Elle consacre certains de ses programmes à des compositeurs noirs (Dett, Ellington, Joplin et autres) ou à des compositrices canadiennes (Archer, Coulthard, Eckhardt-Gramatté, Pentland, Saint-Marcoux et Southam). En 1977, elle crée le Concerto no 1 pour piano de William McCauley avec l'Orchestre symphonique de North York et, lors d'un enregistrement pour la SRC, le cycle de mélodies Private Collection de John Weinzweig avec Mary Lou Fallis. Gaylord accompagne aussi Melvin Berman, Lawrence Cherney, Rivka Golani, Walter Prystawski, David Zafer et d'autres. En plus du micr. par gravure directe Monica Gaylord Plays Ben McPeek (1975, Boot BMC-3007) et de son enregistrement de Lyra pour piano solo de David Keane (1979, Music Gallery Editions MGE-29), elle enregistre aux côtés de Berman, Fallis (Private Collection de Weinzweig, 1982, Centredisques CMC-0582 et RCI 566), James Macdonald (Blues de Floyd, 1978, Music Gallery Editions MGE-21), Maurice Solway (1988, cassette Septima non numérotée), Christopher Weait et, comme claveciniste, avec le Toronto Baroque Trio. Elle enregistre également l'album Black Piano - A Treasury of Works for Solo Piano by Black Composers (Music and Arts, 1992) réédité en 1998 sous le titre de Piano Music by William Grant Still and Other Black Composers qui comprend des œuvres d'Oscar Peterson et de Nathaniel Dett.

Elle donne des cours particuliers à Toronto et en 1986, se joint au corps professoral du Royal Conservatory of Music jusqu'en 2005. Elle collabore à la rédaction des cahiers d'exercices pour piano du RCM (New Piano Series et Celebration Series). Elle siège à des jurys du Conseil des arts de l'Ontario (1987-1988) et se joint au comité de musique du Toronto Arts Council en 1988.