George Elliott Clarke, poète et anthologiste (Windsor Plains, N.-É., 12 févr. 1960). Clarke naît près de Windsor Plains, une collectivité noire loyaliste, et grandit à Halifax. Il détient un baccalauréat de l'Université de Waterloo, une maîtrise de l'Université de Dalhousie et un doctorat de l'Université Queen's. Il enseigne aux universités Duke et McGill avant de se joindre au département d'études anglaises de l'Université de Toronto en 1999, où il est par la suite nommé professeur titulaire de la chaire de la littérature canadienne E.J. Pratt. Sa poésie, sa prose, ses œuvres dramatiques et ses critiques racontent l'histoire et la culture des noirs du Canada, surtout de ceux de Nouvelle-Écosse, et en confrontent l'aspect historique et personnel. George Elliott Clarke se dit « Africadien », un terme qu'il a inventé pour décrire les descendants des Loyalistes de l'empire uni noir qui sont arrivés dans les provinces maritimes à la fin du XVIIIe siècle.

Son premier livre, Saltwater Spirituals and Deeper Blues (1983), témoigne de son intérêt pour la conscience historique des Noirs et se termine par une série de poèmes écrits par son personnage, Richard Preston, un immigrant loyaliste noir. Lush Dreams, Blue Exile: Fugitive Poems 1978-1993 est publié in 1994. Clarke remporte le prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie de la poésie pour son recueil de 2001, Execution Poems: The Black Acadian Tragedy of George and Rue. Poète prolifique, Clarke publie Illuminated Verses en 2005 et Black, en 2006.

George Elliott Clarke a adapté un grand nombre de ses sujets poétiques à d'autres genres. Whylah Falls (1990) associe voix multiples et formes génériques pour tracer le portrait d'une collectivité. Le poète protagoniste du livre, Xavier Zachary, essaie de trouver un discours authentique capable de faire concorder son éducation blanche et son patrimoine noir. L'œuvre a depuis été adaptée pour la radio (1996) et la scène (1997). Beatrice Chancy (1999) est une pièce en vers et un livret d'opéra qui décrit l'esclavage en Nouvelle-Écosse, au début du XIXe siècle. Il écrit également le livret de l'opéra du même nom, produit pour la première fois à Toronto en 1998 avec Measha Brueggergosman dans le rôle-titre et filmé ensuite par le réseau de langue anglaise de Radio-Canada. Sa pièce de 2003, Québécité, se veut tout d'abord un livret de jazz qu'il écrit à la demande du Guelph Jazz Festival de 2003. Dans son roman George and Rue, publié en 2005, il aborde de nouveau les sujets tragiques d'Execution Poems et les approfondit. Son poème dramatique, Trudeau: Long March, Shining Path (2007) est tout d'abord produit comme livret d'opéra.

George Elliott Clarke est également reconnu comme étant un important universitaire et un partisan des études en littérature canadienne noire. Il a aussi dirigé une anthologie de la littérature néo-écossaise noire ou « africadienne », Fire on the Water (2 vol., 1991-1992), qui présente une grande variété d'œuvres allant de 1785 à aujourd'hui et Eyeing the North Star: Directions in African-Canadian Writing (1997). Son étude critique Odysseys Home: Mapping African-Canadian Literature est publiée en 2002. George Elliott Clarke a remporté de nombreux prix, notamment le Dr. Martin Luther King Jr. Achievement Award, la Bourse d'études de la Fondation Pierre-Elliott Trudeau d'un montant de 150 000 $, en plus d'être nommé officier de l'Ordre de la Nouvelle-Écosse.