Jeunesse

Élevé à Toronto dans une famille religieuse, Gene MacLellan souffre de la polio et d’autres problèmes médicaux durant son enfance. Timide, mais talentueux, il commence à jouer de la guitare à l’âge de 10 ans et à écrire des chansons au début de son adolescence. Alors qu’il commence à être actif sur la nouvelle scène rock’n’roll torontoise, Gene MacLellan abandonne ses études secondaires et se joint à des groupes de rock locaux en tant que guitariste et chanteur. En 1956, il cofonde le populaire groupe de rock The Consuls (qui deviendra plus tard Little Caesar and the Consuls), qui fera la première partie de Ronnie Hawkins, une figure marquante de la scène rock de Toronto.

La carrière de Gene MacLellan est ralentie par un accident de voiture en 1963 qui coûte la vie à son père et lui laissera notamment des cicatrices au visage et une blessure à l’œil gauche. Gene MacLellan quitte Toronto pourvoyager à travers le Canada et les États-Unis, occupant différents emplois temporaires avant de s’établir à l’Île-du-Prince-Édouarden 1964, où il devient préposé dans un hôpital psychiatrique.

Faits marquants de carrière

Gene MacLellan continue à composer des chansons pendant cette période, et sa musique prend une tournure folk-country-gospel. Il envoie une démo auFestival de Charlottetown et à la populaire émission téléviséeDon Messer’s Jubilee, diffusée sur les ondes de CBC et enregistrée à Halifax (voir aussi Don Messer). Sa carrière décolle lorsqu’il est invité à l’émission – d’abord en tant qu’invité, puis, par la suite, régulièrement en 1966 – ce qui lui permet de présenter ses chansons originales à un public national. Lors d’une de ses présences à l’émission, Gene MacLellan rencontre Anne Murray,ce qui deviendra un point tournant dans leurs carrières respectives. Il part ensuite en tournée avec Hal « Lone Pine » Breau (père du célèbre guitariste de jazz Lenny Breau), et vers 1970, devient pendant une courte période un habitué de l’émission télévisée Singalong Jubilee de CBC Halifax.

La popularité de Gene MacLellan en tant que compositeur dans l’ensemble du pays tient au succès des chansons « Snowbird » (enregistrée par Anne Murray sur son albumThis Way is My Way en 1969) et « Put Your Hand in the Hand » (enregistrée en 1971 par le groupe de rock torontois Ocean). La reprise de Snowbird par Anne Murray obtient un grand succès sur les palmarès country et pop; la chanson atteint la première place sur le palmarès de la musique contemporaine pour adultes de Billboard et vaut à Gene MacLellan un prix Juno en 1971 à titre de compositeur de l’année. La reprise de « Put Your Hand in the Hand » du groupe Ocean atteint la deuxième place aupalmarès« Hot 100 » de Billboard. En 1971, Chet Atkins remporte un Grammy pour la meilleure performance country et western pour sa reprise de Snowbird, tandis que Shirley Ceasar remporte un Grammy pour la meilleure performance soul gospel pour sa reprise de Put Your Hand In The Hand.

En 1970, Gene MacLellan sort un album éponyme (Gene MacLellan, 1970, Cap ST-6348), qui paraît aux États-Unis sous le nom de Street Corner Preacher. Enregistré à Nashville, l’album contient les chansons The Call (parmi les 20 meilleures chansons du palmarès du magazine RPM) et Thorn in My Shoe, qui obtiendront un certain succès. Toujours en 1970, il se produit chaque semaine avec Anne Murray à l’émission de radioAfter Noon, diffusée sur CBC.

Gene MacLellan se produit en concert en 1971 et 1972, notamment au Massey Hall avec The Bells dans le cadre d’une tournée pancanadienne en 1972. Il est également la tête d’affiche du club Riverboat de Toronto en 1972 et 1973. Parmi ses performances remarquables, il donne un concert au Canadian National Exhibition et chante lors d’une émission spéciale de Miss Canada.

Au cours de cette période, Gene MacLellan enregistre également les singles Isle of Saint Jean (1971, 8e place au palmarès de musique contemporaine pour adultes de RPM), le succès country de 1971 Pages of Time, Lonesome River (un succès au Canada en 1972), ainsi que I Get Drunk on Monday (aussi connue sous le nom de Gene’s Blues), qui atteint le numéro 10 au palmarès canadien de musique contemporaine pour adultes. Le chanteur est juge dans un concours de chanson pour la CBC et fait des apparitions à la télévision àTheTommy HunterShow (voir Tommy Hunter) et àThe David Frost Showaux États-Unis. Mais Gene MacLellan, fatigué des exigences de l’industrie musicale, tourne ensuite le dos à la musique pendant cinq ans.

En 1977, il reprend sa carrière et sort son deuxième album, If It's Alright With You (Cap ST-11535),qui comprend « Shilo Song », une chanson country populaire chantée avec Anne Murray. Il se dévoue ensuite à safoi chrétienne et joue de la musique évangélique et d’inspiration religieuse dans des églises et des prisons. Son troisième album,Gene & Marty,une collection dechansons gospel réalisées avec Marty Reno, paraît en 1979, et le duo part en tournée au Canada.En 1987,Gene MacLellan reçoit le prixWilliam Harold Moon de la Société de droits d’exécution du Canada pour ses réalisations sur le plan international (voir aussi SOCAN).

Fin de carrière

Gene MacLellan habite un certain temps à Burlington, en Ontario, avant de s’établir à Summerside, à l’Île-du-Prince-Édouard, à partir de 1992. Modeste et spirituel, il continue à éviter les projecteurs, préférant les milieux plus intimes. Durant les années 1980 et 1990, il joue parfois dans les égliseset les pénitenciers, ainsi qu’à l’occasion de concerts-bénéfices. Il participe à des émissions de gospel et à des émissions de télévision par câble de l’Île-du-Prince-Édouard, et est membre du groupe Refuge à la radio de la CBC dans les années 1980. En 1982, il enregistre l’album et le singleReunionavec Janice Lapointe McLaughlin. Il fait également quelques apparitions officielles, comme à l’occasion d’une émission télévisée de Easter Seals en 1986, et avec Anne Murray lors de son intronisation au Panthéon de la musique canadienneen 1993. Toujours en 1993, il se produit avec Lennie Gallant au Festival Lucy Maud Montgomery à l’Île-du-Prince-Édouard.

Hommages et reprises

Les chansons de Gene MacLellan ont été enregistrées dans plus de 25 pays. Snowbird et Put Your Hand in the Hand demeurent aujourd’hui ses plus grands succès. Cette dernière chanson, reprise par plus de 100 artistes, dont Elvis Presley, Joan Baez et Bing Crosby accompagné de Count Basie, est devenue un classique du répertoire gospel. Gene MacLellan contribue également au développement de la musique chrétienne au Canada(voir aussi Musique gospel).

John Gracie enregistre l’albumA Gene MacLellan Tribute en 1995(Atlantica Music). Plusieurs festivals de chanson de Gene MacLellan sont organisés à Victoria, à l’Île-du-Prince-Édouard, et un concert hommage qui a lieu en janvier 2012 à Charlottetown est ensuite diffusé à la radio et à la télévision de CBC. Le Gene MacLellan Tribute Concert, un événement annuel, a lieu à Bonshaw, à l’Île-du-Prince-Édouard, depuis 2008.

Après la mort de Gene MacLellan, EMI Music Canada fait paraître une compilation de ses chansons, intituléeLonesome River. Par la suite, True North Records fait paraître un autre album intituléSnowbird: The Songs of Gene MacLellan. Ron Hynes compose la chanson Godspeed, qui se veut un requiem pour Gene MacLellan. En 2017, la fille de Gene MacLellan, l’auteure-compositrice-interprète Catherine MacLellan, sort l’albumIf It’s Alright With You: The Songs of Gene MacLellan, inspiré du spectacleIf It's Alright With You: The Life and Music of My Father, Gene MacLellan.

Engagement auprès d’œuvres de bienfaisance

Par l’entremise de Gen-Mac, son entreprise, Gene MacLellan utilise une grande partie de ses redevances pour aider de jeunes auteurs-compositeurs. Il travaille aussi auprès des détenus, offrant des conseils et de l’aide à la réhabilitation.

Décès

Après une longue lutte contre la dépression, Gene MacLellan est hospitalisé et se suicide peu de temps après à son domicile de Summerside, à l’Île-du-Prince-Édouard, le 19 janvier 1995 (voir aussi Lutte contre la dépression).

Distinctions

En 1970, Gene MacLellan est honoré par BMI en tant que premier compositeur canadien dont les chansons ont été diffusées un million de fois aux États-Unis. La même année, il est également finaliste pour le prix du meilleur compositeur de la Nashville Songwriters Association. En 1993, la SOCAN proclame « classiques canadiens » les chansons Snowbird, The Call et Put Your Hand in the Hand; ces trois morceaux (tout comme Thorn in my Shoe) reçoivent aussi des prix BMI et des prix Crystal de PROCAN. La version française de Put Your Hand in the Hand, intitulée Prends ma main et enregistrée par Renée Martel, est consacrée « classique » par la SOCAN en 2008.

Gene MacLellan est membre honoraire à vie de l’International Songwriters’ Union of Canada. Après sa mort en 1995, il est intronisé auPanthéon de l’Association de la musique country canadienne, reçoit le prix Dr. Helen Creighton pour l’ensemble de ses réalisations de l’Association de la musique de la côte est (AMCE) et est honoré lors des galas de l’AMCE en 1995 et 1996. Snowbird et Put Your Hand in the Hand sont intronisées au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens, respectivement en 2003 et 2006.

Prix et récompenses

  • Chanson la plus jouée en 1970, BMI Award (1971)
  • Prix spécial : compositeur canadien, Prix Juno (1971)
  • Prix William Harold Moon, PROCAN (1987)
  • Intronisation au Panthéon de l’Association de la musique country canadienne (1995)
  • Prix Dr. Helen Creighton pour l’ensemble des réalisations, Association de la musique de la côte est (1996)
  • Intronisation de la chanson Snowbird au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (2003)
  • Intronisation de la chanson Put Your Hand in the Hand au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (2006)
  • Intronisation au Panthéon de la musique de la Nouvelle-Écosse (2017)