Daniel Grafton Hill IV, auteur-compositeur-interprète et guitariste (né le 3 juin 1954 à Toronto, en Ontario). Chanteur et auteur-compositeur couronné de succès, en particulier dans le genre adulte contemporain, Dan Hill atteint la célébrité internationale à 23 ans avec le disque 45 tours Sometimes When We Touch. Il jouit d’une longue carrière en tant qu’auteur-compositeur de styles pop et country, amassant plus de 100 millions de ventes pour l'ensemble de ses chansons. Connu pour sa voix plaintive et ses paroles résolument sentimentales, il a gagné cinq Juno, un Grammy et six prix SOCAN pour la fréquence remarquable du passage de ses chansons en ondes, et six prix ASCAP pour son succès sur les radios américaines.

Premières années

Dan Hill étudie la guitare et se met à écrire des chansons durant son adolescence. Il abandonne ses études secondaires à 17 ans pour travailler à titre d'auteur-compositeur pour RCA. Il commence sa carrière d'interprète au Riverboat, à Toronto. Après le succès de son premier 33 tours éponyme (1975) et du 45 tours You Make Me Want to Be, il reçoit en 1976 le prix Juno de la vedette masculine la plus prometteuse de l'année.

Succès international

Suivent deux 33 tours, Hold On (1976) et Longer Fuse (1977), qui inclut Sometimes When We Touch.Hill entame l’écriture de cette chanson à l’âge de 19 ans et la complète pour l'album en collaboration avec Barry Mann. Elle connaît un succès international en 1977-1978, se vend à plus d'un million d'exemplaires et est classée n° 1 au Canada et dans 11 autres pays. Longer Fuse vaut ainsi à Hill les prix Juno 1978 du meilleur compositeur, du meilleur chanteur et du 33 tours le plus vendu (cette chanson se vend à plus de 200 000 exemplaires au Canada et de 500 000 exemplaires aux États-Unis).

En 1979, il reçoit un second prix Juno comme compositeur de l'année, encore une fois pour Sometimes When We Touch. Pamela Phillips Oland fait les louanges de cette chanson dans son livre publié en 2001 et intitulé The Art of Writing Great Lyrics (soit l'art de l'écriture de belles paroles de chansons). Elle est traduite en suédois, en chinois et en tagalog, diffusée à la radio et à la télévision plus de 5 millions de fois, et reprise par Rod Stewart, Barry Manilow, Engelbert Humperdinck, Tina Turner, Cleo Laine, Oscar Peterson, Ginette Reno, Donny Osmond, et bien d'autres. En 1985, elle vaut un succès dans une version country à Mark Gray et à Tammy Wynette. À la fin des années 1970, Hill donne des concerts dans tout le Canada. Et en 1978-1979, il effectue une tournée aux États-Unis, tenant la vedette lors de l'ouverture des spectacles d'Art Garfunkel et de Phoebe Snow. En 1980, il chante au Festival de la chanson pop de Tokyo et à Osaka, au Japon.

Années 1980

Tout au long de cette période, les ballades ouvertement sentimentales de Hill et sa ferveur sont tournées en dérision par les critiques canadiens. En 1981, David R. Hayes s'exprime d'une façon plus indulgente que la plupart d'entre eux : « Sa voix douloureusement plaintive laisse transpercer la sincérité des paroles, même les plus larmoyantes, et expose la vulnérabilité comme un drapeau blanc au beau milieu de la guerre des sexes ». (En 2010, Sometimes When We Touch est inscrite au n° 40 AOL Radio des 100 pires chansons jamais jouées.) Le 33 tours Hill Frozen in the Night (paru en 1978) se vend à plus de 100 000 exemplaires au Canada; mais avec If Dreams Had Wings (1980), Partial Surrender (1981) et Love in the Shadows (1983), le succès va en diminuant.

Hill enregistre It’s a Long Road, chanson thème du film de Sylvester Stallone, First Blood (1982). De plus, il participe à la production du single de bienfaisance Tears Are Not Enough (1985). Au début de la décennie, Hill commence à travailler fréquemment à Los Angeles comme auteur-compositeur, tout en continuant de se produire en concert de façon intermittente au Canada pendant les années 1980. Parmi ses partenaires en Californie, on retrouve Mann, John Capek Doug James et Michael Masser. Il collabore aussi à Toronto avec John Sheard, son pianiste de longue date. Il s'approche de sa gloire initiale avec son huitième album, Dan Hill (1987). Celui-ci comporte le succès Can't We Try (avec Vonda Sheppard), de même que la chanson Never Thought (I Could Love), qui lui vaut plusieurs passages à la télévision états-unienne. Deux autres disques suivent en 1989 : Real Love et une compilation de ses premiers succès, The Dan Hill Collection.

Années 1990-2000

Grâce à un onzième album, Dance of Love (1991), Hill marque un autre come-back avec I Fall All Over Again. Hill coécrit et coproduit Seduces Me sur Falling Into You, l'album de Céline Dion qui remporte le Grammy de l'album de l'année en 1996. Il continue à produire et à enregistrer son propre matériel sur les albums Greatest Hits and More (1995) et I'm Doing Fine (1996). Au milieu des années 1990, il commence aussi à travailler à Nashville et co-écrit plusieurs chansons qui l'établissent comme excellent auteur-compositeur dans les catégories country et contemporaines pour adultes. Les chansons I Do (Cherish You) et Love of My Life se classent toutes les deux n° 1 aux palmarès country. De plus, l’attrait diversifié de son écriture est clairement démontré lorsque le groupe 98 Degrees, de style R& B / pop, obtient aussi un immense succès avec I Do (Cherish You).

En 1999, il enregistre l’album Love of My Life: The Best of Dan Hill; cette compilation souligne ses 25 ans de carrière à titre d'auteur-compositeur. La SOCAN lui décerne son prix Classics en 1996, le prestigieux Wm Harold Moon Award (décerné aux auteurs-compositeurs canadiens pour leur importante contribution internationale) en 1997 et sa plaque « Numéro 1 » en 2000. En 2007, Hill entame une tournée avec une émission à l’antenne de la radio de la CBC, The Vinyl Café. À la fin des années 2000, il entame une seconde carrière en tant que pigiste à succès et mémorialiste, rédigeant des articles portant souvent sur ses propres expériences pour des publications telles que le Globe and Mail, National Post, et Maclean’s. En 2010, il sort l'album Intimate, qui comprend des titres ayant été repris par d'autres artistes et du nouveau matériel.

Famille et vie personnelle/privée

Le père du chanteur est Daniel Grafton Hill, le tout premier directeur de la Commission ontarienne des droits de la personne, fondateur de l'Ontario Black History Society, nommé ombudsman de l'Ontario, puis Officier de l'Ordre du Canada. Dans un livre paru en 2009 et intitulé I am my Father's Son : A Memoir of Love and Forgiveness, le chanteur a souvent parlé de sa difficile relation avec son père et de son impact sur sa carrière musicale. Il ne cache pas que son fils David fréquente des groupes de jeunes délinquants à Toronto. Sa sœur, Karen Hill, est une poète accomplie et son frère, Lawrence Hill, est l'auteur primé d’Aminata (la version française de son roman intitulé The Book of Negroes).

Hill est un ami de longue date de l'écrivain Paul Quarrington. Depuis leur adolescence, ils se produisent en tant que duo, le Quarrington/Hill, interprétant de la musique folk. Ils terminent une chanson sur la mort, intitulée Are You Ready, quelques jours seulement avant la mort de Quarrington, décédé d'un cancer du poumon au début de 2010. À l'automne 2011, on annonce à Hill qu'il est atteint du cancer de la prostate.

Une version de cet article est parue initialement dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.

Prix

Prix Juno 1976 de la vedette masculine la plus prometteuse de l'année

Prix Juno 1978 du meilleur chanteur

Prix Juno 1978 du meilleur compositeur

Prix Juno 1978 du 33 tours le plus vendu

Prix Juno 1979 du meilleur compositeur

Grammy Award pour l’album de 1996

Prix « Classics » 1996 de la SOCAN

Prix « Wm. Harold Moon Award » 1997