La chaîne Côtière est une suite continue de montagnes qui s'étend sur 1600 km jusqu'au Yukon depuis les basses terres du Fleuve Fraser, près de Vancouver, en Colombie-Britannique. La majeure partie de la chaîne surplombe en d'abruptes falaises le littoral de l'océan Pacifique. Des fjords formés par les glaciers et atteignant 192 km de longueur accentuent son relief accidenté (l'un de quatre phénomènes semblables au monde). Il reste quelques glaciers, notamment aux environs du mont Waddington, point culminant de la chaîne, et dans les chaînons Boundary, au nord de la Rivière Nass. La plupart des montagnes de la chaîne sont de roche granitique. L'activité volcanique de l'époque glaciaire est à l'origine du cône de débris appelé l'Aiguille noire et d'autres caractéristiques topographiques du parc provincial Garibaldi.

Les vents d'ouest de l'océan donnent lieu à des précipitations de plus de 430 cm par année, ce qui favorise la croissance rapide des forêts de conifères. La chaîne compte parmi les endroits où il pleut le plus en Amérique du Nord.

Importance économique

De nombreux peuples autochtones de la côte du Nord-Ouest ont longtemps habité le littoral au pied de la chaîne. Alexander Mackenzie est le premier Européen à franchir ces montagnes en 1793. Des routes traversent maintenant la chaîne en huit endroits : on compte, entre autres, la route 99 entre Squamish et Lillooet (longeant en grande partie la voie ferrée de BC Railway), la route 20 entre Anahim Lake et Bella Coola, la route 37 entre Kitimat et Terrace, la route 16 entre Prince Rupert et Terrace (longeant la voie ferrée du Canadien National), la route 37A entre Stewart et Meziaden, la route 2 entre Skagway et Carcross, en Alaska, et la route 7 depuis Haines, en Alaska, le long de la rivière Chilkoot.

En bordure de la chaîne, on a déjà tiré des ressources minières abondantes. Parmi les anciens camps miniers, mentionnons la mine de cuivre de Britannia Beach, près de Squamish (musée), les mines d'or de Bralorne, dans le chaînon Chilcotin, la mine et la fonderie de cuivre d'Anyox sur l'inlet Observatory, la mine de cuivre de Granduc, près de Stewart, ainsi qu'une autre dans la région de la rivière Taku et une carrière de granit près de Squamish. L'aluminerie de Kitimat est l'une des plus grandes usines de fabrication sur la côte du Pacifique.

La forêt des régions accessibles de la côte est fortement exploitée. Le bois de grume est transporté sur de longues distances par estacades flottantes ou par barges jusqu'aux scieries de la côte. Des usines de pâte sont en activité à Port Mellon et précédemment à Woodfibre, dans la baie Howe. Powell River a une énorme usine de pâtes et papiers. Dans la partie Nord de la côte, on retrouve des usines de pâte à Kitimat et à Port Edward. Une usine de pâtes et papiers a fonctionné pendant des dizaines d'années à Ocean Falls, au milieu du littoral. Les versants est de la chaîne sont beaucoup plus secs et accessibles. Le transport du bois par camion s'est largement répandu dans les forêts d'épinettes, de pins et de sapins de basse altitude.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a créé récemment plusieurs grandes zones protégées dans la chaîne Côtière, dont le parc provincial Ts'yl-os (233 240 ha) autour du lac Chilko, la vallée de la Kitlope (317 291 ha) au sud de Kitimat et la vallée Khutzeymateen (44 902 ha) près de Prince Rupert, le premier sanctuaire d'ours grizzli au Canada.