Création d’APTN

Le Réseau de télévision des peuples autochtones (APTN) provient de Television North Canada (TVNC), un réseau diffusant des nouvelles quotidiennes et traitant des enjeux touchant les peuples autochtones et les populations du nord du Canada. Sur les ondes depuis 1991, TVNC est diffusé du Yukon jusqu’au nord du Labrador.

En 1998, Abraham Tagalik, président de TVNC, propose la mise sur pied d’un nouveau réseau autochtone national qui changerait les stéréotypes médiatiques envers les peuples autochtones. La proposition est appuyée à la fois par les Autochtones et les non-Autochtones, et notamment par des diffuseurs et l’Assemblée des Premières Nations. Un des défenseurs du projet, qui préfère garder l’anonymat, affirme qu’APTN serait : « un cadeau pour le pays qui ne sert pas seulement les peuples autochtones, mais également toutes les autres composantes de la mosaïque culturelle qu’est le Canada. » Abraham Tagalik deviendra plus tard le chef de l’exploitation d’APTN.

En février 1999, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), organisme réglementaire des médias canadiens, accorde à APTN une licence de diffuseur national. Bien que certains s’y opposent, s’objectant à ce que le CRTC gère le choix de contenu télévisé d’APTN, bien d’autres acceptent la condition; la décision est maintenue.

Au lancement d’APTN, le 1er septembre 1999, les peuples autochtones du Canada sont pour la première fois en mesure de partager des nouvelles médiatiques dans leurs propres langues, et ce, d’un océan à l’autre. La mission du réseau est de « partager l’histoire de nos peuples, célébrer nos cultures, inspirer nos enfants et honorer la sagesse de nos aînés ».

Activités

Établi à Winnipeg, au Manitoba, APTN est diffusé dans plus de 11 millions de foyers et d’entreprises canadiennes. Son public est situé en grande partie dans les régions éloignées du Canada. APTN possède également des bureaux dans trois centres du nord, soit Yellowknife, Whitehorse et Iqaluit, ainsi que dans d’autres régions du pays, soit Halifax, Montréal, Ottawa, Toronto, Thunder Bay, Calgary, Edmonton, Winnipeg et Vancouver. En mai 2018, APTN compte 127 employés à temps plein, dont la majorité est autochtone.

En plus d’être composée à plus de 80 % d’émissions canadiennes, la programmation d’APTN offre également du contenu de la Nouvelle-Zélande, de l’Australie, de l’Amérique centrale et du sud, et des États-Unis. Un peu plus de la moitié de ses émissions sont diffusées en anglais; le reste est présenté en langues autochtones (28 %) et en français (16 %). APTN finance ses activités principalement grâce aux frais d’abonnement, aux ventes publicitaires et aux partenariats. En 2017, le réseau signe un accord d’une valeur de 2 millions de dollars avec le ministère du Patrimoine canadien pour la production de la Journée des Autochtones en direct.

Programmation

APTN présente une couverture médiatique des enjeux touchant les peuples autochtones du Canada, notamment les femmes et filles autochtones disparues et assassinées, la santé, les conditions de vie à l’intérieur et à l’extérieur des réserves, l’économie et les revendications territoriales. (Voir aussi Conditions sociales des peuples autochtones au Canada.)

La première programmation originale d’APTN comprendHeartbeat of the Earth, une série traitant des cultures crie, dénée et métisse. L’émission est alors animée par Marty Ballentyne, musicien cri et directeur général de la Missinipi Broadcasting Corporation, une station de radio autochtone à but non lucratif située en Saskatchewan. D’autres émissions présentes dès les débuts de la chaîne sont Moccasin Flats, Buffalo Tracks, Ravens & Eagles, Eastern Tide, Spirit Creations, La Voix des Mechif et Seventh Generation.

Certaines émissions populaires plus récentes incluent les drames Blackstone et Mohawk Girls, la série culinaire documentaire Orignal et Marmelade et Taken, une série documentaire codiffusée avec la CBC.

Lors de la célébration de son dixième anniversaire, en 2009, APTN présente une émission spéciale de 90 minutes intitulée Milestones, Memories and Moving Forward et mettant à l’affiche l’acteur Lorne Cardinal. En 2010, APTN devient un diffuseur officiel des Jeux olympiques d’hiver de Vancouver, dont les événements sont couverts en anglais, en français et en huit langues autochtones.

En 2017, APTN présente la Journée des Autochtones en direct, tenue dans huit villes canadiennes. La couverture médiatique marque alors la plus grande célébration à ce jour de la Journée nationale des peuples autochtones, qui rend honneur au patrimoine et aux cultures autochtones ainsi qu’au solstice d’été. Le réseau diffuse également la cérémonie des prix Indspire, autrefois connus sous le nom de Prix nationaux d’excellence décernés aux Autochtones.

Plans d’expansion

En 2016, APTN s’engage à mettre sur pied All Nations Network, une station sœur gérée indépendamment, aux États-Unis. Même si le projet ne s’est toujours pas concrétisé, APTN continue d’explorer le potentiel de stations de diffusion pour ses nouvelles et sa programmation spécialisée.

En juin 2018, APTN prévoit lancer First Peoples Radio Inc., un service de radio national pour les Autochtones établis à Toronto et à Ottawa.

Reconnaissance

En 2018, le palmarès des 100 meilleurs employeurs au Canada – une compétition nationale saluant les meilleurs employeurs de diverses industries – inclut APTN. La même année, APTN est choisi parmi les meilleurs employeurs pour la jeunesse du Canada et parmi les meilleurs employeurs du Manitoba.

Ensemble, les journalistes d’APTN récoltent bon nombre de prix locaux, nationaux et internationaux grâce à leur travail. Les acteurs, les réalisateurs et les émissions d’APTN ont été reconnus par les Prix Écrans canadiens et d’autres cérémonies de remises de prix similaires.

Parmi les acteurs autochtones les plus en vue d’APTN, citons Michelle Thrush (Blackstone, Moccasin Flats, Aboriginal Day Live), Jennifer Podemski (Moccasin Flats, Moose TV, Blackstone),Tantoo Cardinal, Tina Keeper, Glen Gould et Charles Bender (Mohawk Girls), ainsi qu’Adam Beach (Catch The Dream, Moose TV, Wapos Bay: The Series, Arbor Live).