Affichage de 807 résultats pour "Histoire"

Fédération nationale Saint-Jean-Baptiste

La Fédération nationale Saint-Jean-Baptiste (FNSJB) a été au confluent des grandes tendances qui ont constitué la matrice des féminismes contemporains. À la fois ancrée dans une vision maternaliste, établie sur le souci des autres (le caring), et une vision d’égalité entre les femmes et les hommes, mais dans le contexte du rôle précis attribué aux femmes dans la société, la Fédération a mené un double combat, celui pour l’égalité en matière de droits et de suffrage et celui pour la protection des mères et de leurs familles. À ce titre, elle a contribué au renforcement des prérogatives de l’État, en particulier des politiques sociales qui constituent l’État-providence au Québec depuis les années 1920. La FNSJB s’est inscrite dans le processus d’individuation des femmes, un moment essentiel dans l’évolution de leur statut au XXᵉ siècle. Multiforme, l’action de la Fédération s’exerce dans tous les domaines qui concernent les femmes et transforme leur rapport à l’État et à la société. La Fédération amorce des réformes majeures dans trois grands secteurs de la vie politique, sociale et économique du Québec. L’extension du droit de vote transforme la participation des femmes à la vie politique, de même que les changements apportés au Code civil leur confèrent de nouvelles prérogatives. La revendication concernant les pensions aux mères, y compris les mères seules, permet une incursion nouvelle des femmes dans le domaine des politiques familiales, ouvrant la voie à l’État-providence, alors que la professionnalisation du travail des femmes dans les domaines faisant appel à cette notion de « caring » modifie radicalement leur rapport au travail salarié.