Wilson Duff, anthropologue et muséologue (Vancouver, 1925 -- id., 8 août 1976). Duff consacre toute sa carrière à l'étude des Indiens de la côte du Nord-Ouest. Diplômé de l'U. de la Colombie-Britannique (B.A., 1949) et de l'U. de Washington (M.A., 1951), il est conservateur du département d'anthropologie au British Columbia Provincial Museum de 1950 à 1965. Il s'installe ensuite à Vancouver où il enseigne et se consacre à la recherche au département d'anthropologie et de sociologie de l'U. de la Colombie-Britannique et au Museum of Anthropology. Membre fondateur de la British Columbia Museum Association, il préside l'Archaelogical Sites Advisory Board mis en place par le gouvernement provincial (1960-1966) et est membre du Indian Advisory Committee de la province (1963-1976). Duff est surtout connu pour avoir aidé, au cours des années 1950, à sauvegarder le dernier totem de Kitwancool et les villages abandonnés des îles de la Reine-Charlotte [Haida Gwaii].

À son intérêt pour l'ethnographie empirique, que traduisent des ouvrages comme The Indian History of British Columbia (vol. 1, 1964) et Arts of the Raven: Masterworks by the Northwest Coast Indians (1967), succède le souci d'analyser la logique visuelle des formes d'art produites sur la côte du Nord-Ouest, souci qui transparaît dans le catalogue Images Stone: B.C. (1975).