Visser, Margaret

Margaret Visser, spécialiste de lettres classiques, anthropologue sociale, écrivaine (1940, Afrique du Sud). Margaret Visser grandit en Afrique, fréquente un pensionnat dans la colonie britannique de la Rhodésie du Nord (maintenant la Zambie). Elle poursuit ses études à la Sorbonne, à Paris, avant de s'installer au Canada en 1964. À l'Université de Toronto, Visser obtient un doctorat en études classiques, un sujet qu'elle enseigne à l'Université York pendant quinze ans. Visser est bien connue comme commentatrice et auteure à succès sur ce qu'elle appelle « l'anthropologie de la vie de tous les jours ».

Le premier ouvrage de Visser, publié en 1986, s'intitule Much Depends on Dinner : The Extraordinary History and Mythology, Allure and Obsessions, Perils and Taboos, of an Ordinary Meal (trad. Les dieux ont faim : histoire mythologique d'un simple repas). Visser place la production et la consommation d'aliments sous son microscope et présente l'histoire obscure mais fascinante qui se cache derrière les produits alimentaires quotidiens tels que les Corn Flakes®, la margarine et la laitue. Much Depends on Dinner remporte le Glenfiddich Prize en Grande-Bretagne dans la catégorie Livre culinaire de l'année. Un livre d'accompagnement, The Rituals of Dinner (1991), présente une enquête interculturelle et historique portant sur les habitudes, les coutumes et les tabous alimentaires. Il remporte un Jane Grigson Award et l'International Association of Culinary Professionals Literary Food Writing Award.

The Way We Are: The Astonishing Anthropology of Everyday Life (1994) réunit 60 articles écrits par Visser depuis 1988 pour la revue SATURDAY NIGHT. L'éditeur de Saturday Night, John FRASER, crée le néologisme « visserisme » dans son avant-propos de cet ouvrage qu'il définit comme « un aperçu concis sur l'anthropologie » et « la doctrine selon laquelle tout savoir existe pour prouver que la vie est riche, amusante et significative ».

La série de conférences Massey Lectures (2002) de Visser est publiée sous le titre Beyond Fate (trad. Au-delà du destin). Dans cet ouvrage, elle rassemble ses connaissances sur les visions classique et contemporaine de la vie pour examiner l'évolution des concepts théologiques et philosophiques importants de fatalisme, d'honneur, de honte et de culpabilité. La théologie, l'histoire, la mythologie, l'architecture et l'anthropologie se marient dans son ouvrage A Geometry of Love: Space, Time, Mystery and Meaning in an Ordinary Church (2001). La Basilique de Saint-Agnès-hors-les-murs à Rome est le centre d'intérêt de Visser dans cet ouvrage. Un documentaire télévisé inspiré de l'ouvrage A Geometry of Love est lancé en 2006.