Villemaire, Yolande

Yolande Villemaire, enseignante et écrivaine (Saint-Augustin-des-Deux-Montagnes, Qc, 28 août 1949). Après avoir étudié l'art dramatique à l'U. du Québec à Montréal, où elle obtient son baccalauréat (1970) et sa maîtrise (1974), elle enseigne la création littéraire au CÉGEP de Rosemont. Poète (Adréanline, poésie et prose, 1973-1989, 1982; Quarts et mica, 1985; Les murs de brouillard, 1997), critique littéraire, dramaturge radiophonique et romancière (Meurtres à blanc, 1986; Vava, 1989; La lune indienne, 1994; Le Dieu dansant, 1995; Céleste tristesse, 1997), elle a débuté sa carrière dans des revues comme Hobo/Québec et Cul-Q. Ensuite, elle a volu vers le noralisme (La vie en prose, prix des Jeunes écrivains du Journal de Montréal, 1980; La constellation du cygne, Grand Prix du Journal de Montréal, 1985, ce qui lui a valu d'être acclamée par la critique). Ce livre, qui se situe à la frontière de l'engagement politique et de l'ésotérisme, contribue à la création d'une mythologie nord-américaine. Fondatrice de La spirale d'écrivantes Rose Sélavy et du réseau international de télépathie Ombre jaune, elle joue aussi au théâtre à Montréal et à New York, où elle occupe le studio du Québec en 1985.