Historique et programmes

Fondée en 1954, l’Université de Sherbrooke est issue du Séminaire Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke, dont elle s’est détachée physiquement et administrativement en 1960.

Comprenant au départ trois facultés (arts, droit et sciences), elle en compte aujourd’hui huit, offrant des programmes de premier cycle et de cycles supérieurs en gestion des affaires, droit, éducation, sciences de l’activité physique, génie, lettres et sciences humaines, médecine et sciences de la santé et sciences.

Par ailleurs, son offre de formation continue s’adresse à plusieurs professionnels en exercice ainsi qu’à la population retraitée, à travers son « Université du troisième âge » (voir Éducation des adultes). Toute une gamme de services culturels et sportifs sont offerts aux étudiants qui fréquentent les trois campus de l’Université soit le campus principal et celui de la santé situé à Sherbrooke et le campus de Longueuil en Montérégie. L’Université offre également son programme de médecine à l’Université du Québec à Chicoutimi et à l’Université de Moncton.

Rayonnement

L’Université de Sherbrooke attire des étudiants de toutes les régions du Québec, du Canada et d’outre-mer. Plus de 40 000 étudiants y sont inscrits, dont quelques 10 500 à l’Université du troisième âge. Première au monde à offrir à en français un programme de maîtrise en administration des affaires (M.B.A.), elle est la première université au Québec et la deuxième au Canada à avoir adopté un régime d’enseignement coopératif où s’alternent les périodes d’études en milieu universitaire et les stages rémunérés en milieu professionnel. Chaque année, près de 4 000 stages coopératifs sont effectués dans un millier d’entreprises et organisations de toutes sortes au Québec, au Canada et même ailleurs dans le monde. Parmi les établissements universitaires qui offrent le régime coopératif dans leurs programmes, l’Université de Sherbrooke se classe au deuxième rang au Canada, et parmi les 10 premiers établissements d’enseignement supérieur en Amérique du Nord.

Regroupant plus de 70 chaires et 30 centres de recherche, l’Université de Sherbrooke est parmi les universités canadiennes recevant le plus de subventions et de contrats découlant de la recherche. On compte parmi les anciens élèves éminents : les anciens premiers ministres du Québec Pierre Marc Johnson et Jean Charest, l’avocat Guy Bertrand, l’auteure Dominique Demers, l’hématologue et présidente d’Héma-Québec Francine Décary ainsi que l’arbitre de soccer Sonia Denoncourt (première arbitre féminine accréditée à la FIFA).