Historique et développement

Cette université située à Montréal, au Québec, est née de la fusion en 1974 de l’université Sir George Williams et du Collège Loyola. Ce dernier, qui était à l’origine la partie anglophone du Collège Sainte-Marie (fondé par les Jésuites en 1848), deviendra un collège à part entière en 1899. Pour sa part, l’université Sir George Williams s’est développée à partir de l’enseignement institutionnel de la YMCA de Montréal et obtiendra le statut officiel d’université en 1959. Au départ, la nouvelle université possède cinq facultés : une faculté de commerce (fusionnée); une faculté de génie (fusionnée); une faculté des arts et une faculté des sciences à Sir George Williams et une faculté des arts et des sciences à Loyola. En février 1969, l’Université Sir George Williams est le théâtre d’une émeute raciale, un événement considéré comme l’émeute étudiante la plus importante de l’histoire canadienne (voir Affaire Sir George Williams).

En 1978, les cinq collèges de la Faculté des arts et des sciences (le Collège d’éducation humaniste, le Collège Lonergan, l’École des affaires publiques et communautaires, l’Institut Simone-de-Beauvoir et le Collège des sciences) sont créés pour offrir aux étudiants des possibilités d’études interdisciplinaires. L’université Concordia compte toujours deux campus, dont l’un au centre-ville de Montréal (Sir George Williams) et l’autre dans l’ouest de la ville (Loyola).

Programmes

Aujourd’hui constituée de quatre facultés (arts et sciences, génie et informatique, beaux-arts et École de gestion John-Molson), l’université offre des programmes menant à un diplôme dans de nombreuses disciplines, ainsi que des programmes de certificat d’études de premier cycle dans certains domaines. La plupart des programmes de premier, de deuxième et de troisième cycles sont ouverts aux étudiants à temps partiel qui constituent environ la moitié de la population étudiante de l’université. L’Université Corcordia offre également des cours en ligne et des programmes d’éducation continue (voir Éducation des adultes).

Rayonnement

Depuis quelques années, cette université a accordé davantage d’importance au secteur de la recherche. Avec 18 unités de recherche, 22 chaires de recherche du Canada et 49 chaires de recherche, elle bénéficie à la fois d’un financement public et privé. De 2008 à 2012, le secteur de la recherche commanditée y a connu une croissance de 15 %.

Au cours de l’année 2014-2015, plus de 46 000 étudiants fréquentent l’université. Cosmopolite, elle accueille des étudiants de 150 pays différents (15 % de sa clientèle provient de l’étranger). Concordia a également conclu des accords d’échange étudiant avec 150 établissements dispersés dans 38 pays. On compte parmi les anciens élèves éminents : la photographe de renommée internationale Angela Grauerholz, le producteur Donald K. Donald, le journaliste Stuart McLean et le romancier et essayiste Mordecai Richler.

Le nom de l’université s’inspire de la devise de la ville de Montréal : « Concordia Salus », qui signifie « le bien-être par l’harmonie »; une devise qui a également été adoptée par l’université. Ses couleurs sont le bordeaux et l’or.