Mode de transport utilisé par les autochtones des Plaines, le travois se composait de deux longues perches fixées aux flancs du chien (et plus tard du cheval) qui les tirait. Les perches traînaient derrière et étaient liées par une structure sur laquelle étaient transportés les bagages de la famille, y compris la couverture du tipi. Chez les Assiniboines, le fond du travois était circulaire et fait de saule tressé; chez les Pieds-Noirs, il était soit rond, soit rectangulaire. Le travois à chien de l'époque antérieure à l'arrivée des Européens était petit et ne permettait de transporter qu'un poids de 20 à 30 kg. Lorsque les chiens ont fait place aux chevaux, la capacité de traction plus grande a permis d'agrandir les tipis et d'augmenter les biens de la famille.

Voir Autochtones : Plaines).