Thompson; pop. 12 829 (recens. 2011), 13 446 (recens. 2006); const. en 1970; ville du Man. Thompson est située sur la rive Sud de la rivière Burntwood, à 740 km au nord de Winnipeg. En 1956, d'importants gisements de NICKEL sont découverts à 32 km au sud-ouest du lac Moak. La société INCO et le gouvernement provincial concluent une entente pour aménager la ville et, dès l'hiver 1957, les travaux sont en chantier. Il faut construire un lien ferroviaire avec la ligne de la baie d'Hudson du CN et une nouvelle ville dotée de tous les services, qui prend le nom de John F. Thompson, le président d'INCO.

La production du premier complexe intégré d'exploitation, de fusion, de concentration et de raffinage du nickel du monde occidental commence en 1961. On y produit également du cuivre, du cobalt et des sous-produits de métaux précieux. Dans les années 60, de nouvelles mines sont mises en exploitation, et la population atteint 20 000 habitants, alors que l'emplacement de la ville n'était conçu que pour en recevoir de 8 000 à 12 000.

L'économie de la ville dépend largement de la demande étrangère de nickel. L'exploitation des mines dans les pays en voie de développement et les perspectives d'exploitation minière en mer ont quelque peu ébranlé la place qu'occupe INCO dans le monde. Dans les années 70, des marchés défavorables entraînent la réduction des activités et une diminution de la population. Bien qu'elle soit un centre de services et de commerces de détail, la ville a de la difficulté à attirer des industries du secteur secondaire.

Afin d'éviter la croissance désordonnée observée dans tant d'autres VILLES DE RESOURCES PRIMAIRES, Thompson a été créée avec méthode et dotée de tous les services de santé, d'éducation, d'aqueduc et de protection.