Thesen, Sharon

Sharon Thesen, poète, éditrice, anthologiste et professeure (Tisdale, Saskatechewan, 1er octobre 1946). Sa famille s'installe en Colombie-Britannique en 1952. Elle obtient un baccalauréat ès arts et une maîtrise ès arts de l'Université Simon Fraser. Pendant plusieurs années, elle enseigne l'anglais et la création littéraire au Capilano College, où elle est aussi rédactrice poétique pour The Capilano Review. Depuis 2005, elle enseigne au campus Okanagan de l'Université de la Colombie-Britannique. Sa poésie se démarque par l'humour, la pureté du vers et la maîtrise de plusieurs idiomes; elle évoque aussi des moments de profonde sensibilité.

Ses premiers poèmes, écrits au début des années 1960, sont suivis de dix années de silence au cours desquelles « elle écoute, édite et réfléchit à la poésie ». Jeune poète ayant beaucoup de choses en commun avec Phyllis WEBB, elle devient la personne toute désignée pour diriger la publication de The Vision Tree: Selected Poems (1982), de Webb. Son premier livre, Artemis Hates Romance (1980), est acclamé par la critique, qui y voit un début fort prometteur. Holding the Pose (1983) pousse plus loin son étude du lyrisme féministe.

Confabulations : Poems for Malcolm Lowry (1984) est mis en nomination pour le PRIX DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL. Il s'agit d'une suite de poèmes documentaires centrés sur les deux démons de Lowry : l'alcoolisme et l'écriture. The Beginning of the Long Dash (1987), surtout dans son long poème portant le même titre, cherche à confronter et à intégrer de nouveaux postulats théoriques aux postulats lyriques traditionnels. Les poèmes de Thesen remettent en question les conventions établies, même quand ils semblent en faire usage. Toutefois, dans ses récents essais, elle remet en cause ce qu'elle perçoit comme la servitude des critiques à l'égard de la théorie.

En 1988, signe de sa renommée grandissante, elle figure dans un numéro spécial de The Malahat Review consacré à Paulette JILES, Diana Hartog et Sharon Thesen. The Pangs of Sunday (1990), recueil de nouveaux poèmes et de poèmes choisis publiés par une grande maison d'édition, la confirme au rang des meilleurs poètes émergents des années 1980. Il est suivi de Aurora (1995) et News & Smoke : Selected Poems (1999), un recueil portant sur la vie à Vancouver, où elle habite de 1965 à 2005.

Le titre A Pair of Scissors (2000), qui lui vaut le Pat LOWTHER Memorial Award, tient sa source d'un long poème s'inspirant de Mrs Dalloway, de Virginia Woolf. Son intérêt pour la forme est évident dans son travail d'éditrice de The New Long Poem Anthology (1991, rév. en 2001). Parmi les autres livres auxquels elle a travaillé en tant qu'éditrice, citons The Griffin Poetry Prize Anthology (2003) et A Modern Correspondence (1999, coédité avec Ralph Maud), qui met en vedette les lettres d'amour du poète américain Charles Olson et de la dessinatrice-maquettiste Frances Boldereff.

Son œuvre la plus personnelle est probablement Weeping Willow (2005), une plaquette de douze poèmes évoquant sa profonde amitié avec feu Angela Bowering, femme du poète George BOWERING. Dans The Good Bacteria (2006), Thesen continue de s'intéresser aux menus détails de l'expérience commune.

Les critiques parlent de la luminosité de sa poésie, de même que de sa précision qui frôle la violence. Dans son lyrisme, en apparence analytique, règne une passion à peine contrôlée. La colère, le deuil, une conscience désabusée des caprices de l'amour et un goût poussé pour la beauté naturelle animent ses poèmes.