Abel Tesfaye (nom de scène The Weeknd), compositeur-interprète (né le 16 février 1990 à Scarborough, en Ontario). The Weeknd, connu pour sa musique R&B unique aux influences trip-hop, à la fois atmosphérique et énigmatique – décrite à une occasion comme une « rencontre improbable entre Michael Jackson et Radiohead » par un critique musical –, se taille rapidement une place de choix dans le milieu de la musique R&B et pop. Sa première collection musicale, House of Balloons (2011), publiée sous forme de téléchargement gratuit et mise en nomination au Prix de musique Polaris, suscite l’intérêt des mélomanes du monde entier. Son premier album, Beauty Behind the Madness (2015), se hisse au sommet du palmarès et vaut à l’artiste de nombreux prix, tout en assoyant sa réputation de grande vedette mondiale de la musique pop. En 2011, le New York Times décrit The Weeknd comme « la plus rafraîchissante, surprenante et puissante nouvelle influence en R&B », puis, en 2015, il devient le premier artiste à occuper simultanément les trois premiers rangs du palmarès musical Hot R&B de Billboard. The Weeknd détient neuf prix Juno, deux prix Grammy, sept prix SOCAN et trois prix MuchMusic Video. Il a également été mis en nomination aux Oscars et reçu le prix Allan Slaight décerné par le comité de sélection de l’Allée des célébrités canadiennes en 2014.

Premières années

Abel Tesfaye voit le jour et grandit à Scarborough, en banlieue de Toronto. D’origine éthiopienne, il apprend l’amharique (une langue sémitique) auprès de sa grand-mère, qui s’occupe de l’enfant tous les jours pendant que sa mère monoparentale est au travail. Dans sa jeunesse, Abel Tesfaye est exposé aux influences musicales d’artistes R&B et pop comme Michael Jackson, R. Kelly et Prince. Il abandonne l’école à 17 ans, s’établissant avec deux amis dans le quartier torontois de Parkdale. Il découvre la drogue et obtient son premier emploi dans un magasin American Apparel; c’est à cette époque qu’il commence à enregistrer des chansons.

Début de carrière et enregistrements

En 2008, Abel Tesfaye fait partie de The Noise, trio torontois de musique R&B et pop qui se convertira plus tard en une équipe de composition et de production formée d’Abel Tesfaye — alors connu sous le nom The Weekend — et du producteur Jeremy Rose. En 2009, pendant la production de maquettes et de chansons pour d’autres artistes, l’équipe fait la connaissance de Drake, qui envisage d’inclure la chanson « Birthday Suit » dans son premier album, Thank Me Later (2010).

À la suite de divergences d’ordre créatif avec Jeremy Rose — divergences ayant eu raison de leur relation professionnelle —, Abel Tesfaye s’implique auprès des studios Dream House de Toronto. Il y collabore avec les producteurs Carlo « Illangelo » Montagnese et Martin « Doc » McKinney, ce dernier étant surtout connu pour son travail avec Esthero, k-os et Hawksley Workman. Abel Tesfaye modifie également l’orthographe de son nom de scène afin d’éviter tout conflit de propriété intellectuelle avec la formation musicale The Weekend, de London, en Ontario.

Collections musicales et chansons à succès

Au début du mois de mars 2011, Drake envoie un micromessage à ses fans par le biais de Twitter, les invitant à télécharger la chanson Wicked Games de The Weeknd à partir de son site Web October’s Very Own. Les paroles de cette chanson — « Apporte ton amour, bébé, moi j’apporte ma honte / Apporte la drogue, bébé, moi j’apporte ma douleur » [traduction libre] — contribuent à définir le style de l’artiste, un romantisme à la fois lugubre et pessimiste. Le blogue de Drake contient l’expression « OVOXO », faisant référence au lien entre l’équipe OVO de Drake et le label de The Weeknd, XO (faisant selon toute vraisemblable allusion à l’ecstasy et à l’oxycodone, deux drogues).

Drake continue de promouvoir la musique d’Abel Tesfaye dans ses micromessages jusqu’à la publication, le 21 mars 2011, de la collection House of Balloons de The Weeknd sous forme de téléchargement gratuit. La musique soul et R&B qu’elle renferme présente un caractère distinctif, de par son ambiance, ses rythmes engourdis et l’insertion d’échantillons musicaux éclectiques d’artistes tels que Siouxie and the Banshees, Cocteau Twins et Aaliyah. House of Balloons, téléchargé plus de 200 000 fois en trois semaines, fait l’objet de critiques élogieuses dans des publications d’influence comme Rolling Stone et Pitchfork. On dit dans celui-ci que cette « nouvelle voix R&B alternative des plus intrigantes [...] pousse encore plus loin la débauche déjà associée au R&B. Les drogues y sont encore plus dures, la séduction plus agressive et dépravée... Le ton général est au dégoût de soi, plutôt qu’à la célébration. »

En juillet 2011, House of Balloons est mis en nomination pour le Prix de musique Polaris; au même moment, on utilise la chanson « High for This » dans le cadre de la campagne publicitaire de la série télévisée Entourage de la chaîne HBO. The Weeknd refuse toutefois toute entrevue, et ne publie que des photos partiellement bloquées de lui-même, ce qui lui confère — ainsi qu’à son style musical — une aura de mystère. Il présente son premier concert en direct au Mod Club de Toronto le 24 juillet 2011, concert dont tous les billets sont vendus en l’espace de quelques heures seulement. Des billets sont revendus dans la rue pour plus de 300 $, et des représentants de la maison de disques se sont déplacés des États-Unis pour l’événement. Au lendemain du concert, on fait l’éloge, dans la presse, de la prestation vocale de The Weeknd. Entre autres, Joshua Ostroff, du Globe and Mail, parle d’une « voix de fausset aux accents de glace sèche » et de « paroles à connotation sexuelle pour le moins troublantes ». Plus tard la même semaine, The Weeknd se produit à nouveau en direct, cette fois-ci devant plusieurs milliers de spectateurs à l’occasion de l’événement OVOFest du chanteur Drake.

Le 18 août 2011, The Weeknd publie une deuxième collection, Thursday, également sous forme de téléchargement gratuit. On y retrouve la chanson « The Zone », à laquelle Drake prête sa voix. Le 27 septembre, l’artiste publie une nouvelle version de la chanson Shake It Out, de la formation pop orchestrale britannique Florence and The Machine. Le 2 novembre, en collaboration avec Illangelo, The Weeknd sort une nouvelle version de la chanson Marry the Night de Lady Gaga. Le 16 novembre 2011, Jon Caramanica, du New York Times, après avoir assisté au concert de The Weeknd présenté en direct à Guelph, en Ontario, affirme que l’artiste est « la plus rafraîchissante, surprenante et puissante nouvelle influence en R&B ».

Novembre 2011 voit également la publication de l’album Take Care de Drake, récompensé par un prix Grammy. The Weeknd y collabore en tant qu’interprète et coproducteur sur deux chansons (« Crew Love » et « The Ride »), et comme coauteur sur trois autres chansons. « Crew Love » connaît un succès international, se classant parmi les 100 meilleures chansons canadiennes et américaines et parmi les 20 meilleures chansons R&B/hip-hop du palmarès Billboard, et parmi les 10 meilleures chansons R&B/hip-hop au Royaume-Uni.

Le 21 décembre 2011, The Weeknd publie sa troisième collection gratuite, Echoes of Silence, sur laquelle on retrouve « D.D. », une nouvelle version de la chanson « Dirty Diana » de Michael Jackson. Fin 2011, House of Balloons est inscrit sur les listes des dix albums de l’année publiées par des sources d’influence comme le New York Times, Billboard et le Guardian, en plus d’être classé au septième rang des albums les mieux cotés de l’année par l’agrégateur Metacritic.

Trilogy (2012)

Après une prestation au festival Coachella en début d’année 2012, The Weeknd réalise sa première tournée aux États-Unis, présentant cinq spectacles à guichets fermés. En septembre, il signe une entente avec Republic Records, division d’Universal, par l’entremise de son label exclusif, XO. Il assure ensuite la première partie d’une série de spectacles présentés par Florence and the Machine aux États-Unis à l’automne 2012.

Le 13 novembre 2012, à l’issue d’un exigeant processus d’affranchissement de droits d’auteur concernant les extraits de toutes ses chansons, il sort l’album Trilogy, réunissant ses trois collections gratuites précédentes en version remastérisée et comprenant trois nouvelles chansons : « Twenty Eight », « Valerie » et « Till Dawn (Here Comes the Sun) ».Dès sa sortie, Trilogy se hisse au cinquième rang du palmarès canadien et au quatrième rang parmi les 200 meilleurs albums de Billboard. Vendu à 86 000 exemplaires aux États-Unis dès la première semaine, l’album reçoit ensuite la certification double platine au Canada et la certification platine au sud de la frontière. Le principal enregistrement simple de l’album, « Wicked Games », est désigné téléchargement numérique or au Canada, et enregistrement simple platine aux États-Unis.

En avril 2013, The Weeknd remporte les prix Juno de l’album R&B/soul de l’année (Trilogy) et de la découverte de l’année. Après avoir été inscrit sur la liste des 30 plus grandes personnalités de moins de 30 ans du magazine Elle, il participe pour la troisième année consécutive à l’événement OVOFest de Drake à Toronto le 5 août 2013, mettant fin aux rumeurs de conflits entre les deux artistes. En préparation au lancement d’un nouvel album, The Weeknd sort l’enregistrement simple Belong to the World, inspiré de la chanson Machine Gun de Portishead.

Kiss Land (2013)

The Weeknd met fin au silence de ses deux premières années de carrière en accordant sa première entrevue médiatique au magazine Complex en juillet 2013, souhaitant faire la promotion de son album Kiss Land – qu’il qualifie de « premier album » –, lancé en septembre de la même année. S’inspirant des voyages de l’artiste à l’extérieur de Toronto, ainsi que de films d’horreur de réalisateurs comme David Cronenberg et John Carpenter, cet album étonnamment sombre, produit en collaboration avec une nouvelle équipe, reçoit un accueil tantôt positif, tantôt indifférent de la presse. À sa sortie, il se hisse au deuxième rang du palmarès Top 200 Billboard et au premier rang du palmarès américain iTunes.

The Weeknd présente sa chanson Pretty à l’émission Jimmy Kimmel Live! le 12 septembre 2013, entamant une série d’apparitions à la télévision américaine, pour ensuite se produire en concert le 26 novembre à l’aréna O2 de Londres, plein à craquer. Il participe également à la tournée Would You Like a Tour? de Drake, ainsi qu’à la tournée The 20/20 Experience de Justin Timberlake, dont il assure la première partie. Faisant équipe avec Doc McKinney et Illangelo, il contribue à l’album Matangi de M.I.A.; il compose par la suite la chanson Devil May Cry, produite par Rick Rubin, pour la trame sonore du film The Hunger Games : L’Embrasement (2013). The Weeknd est mis en nomination aux prix Grammy pour sa collaboration sur l’enregistrement simple Remember You (2012) de Wiz Khalifa.

Début 2014, The Weeknd poursuit sa transition de personnage culte à vedette de la musique pop en publiant de nouvelles versions de chansons populaires de Beyoncé (Drunk in Love) et de Ty Dolla $ign (Or Nah), disponibles en téléchargement gratuit. En juin 2014, The Weeknd sort une nouvelle chanson, Often, enregistrement simple ensuite certifié or aux États-Unis. Un mois plus tard, il publie King of the Fall, chanson qui donnera son nom à la tournée de quatre spectacles de l’artiste en Amérique du Nord aux mois de septembre et d’octobre 2014.

Love Me Harder, un duo enregistré avec la chanteuse Ariana Grande, sort le 30 septembre 2014, se hissant au septième rang du palmarès Hot 100 de Billboard. C’est la première chanson de The Weeknd à obtenir une place parmi les dix rangs tant convoités des palmarès. Les deux artistes présentent leur chanson à l’émission Saturday Night Live de la chaîne NBC le 27 septembre, puis à l’occasion du gala American Music Awards le 23 novembre. The Weeknd compose par la suite deux chansons (Earned It et Where You Belong) pour la trame sonore du film Cinquante nuances de Grey (2015). Il interprète « Earned It », mise en nomination pour le prix de la meilleure chanson originale, à la soirée des Oscars 2016.

Beauty Behind the Madness (2015)

Le deuxième album studio de The Weeknd, Beauty Behind the Madness, composé de collaborations avec Kanye West, Lana Del Rey, Ed Sheeran et Labyrinth, est lancé en août 2015. Les singles « The Hills » et « Can’t Feel My Face » précèdent sa sortie. « The Hills » est lancé en mai 2015, se hissant au 20e rang du palmarès Hot 100 de Billboard; la chanson ne tardera toutefois pas à grimper en première place. Le clip vidéo cinématographique de la chanson, dans lequel on peut voir The Weeknd abandonner à leur sort deux femmes blessées dans un accident de la route vraisemblablement causé par lui, est diffusé au même moment. « The Hills » se verra plus tard certifiée triple platine, avec la vente de plus de 240 000 téléchargements numériques au Canada.

En juin 2015, le plus grand succès de The Weeknd à ce jour, « Can’t Feel My Face », se classe au 24e rang du palmarès Hot 100 de Billboard à sa sortie. La chanson atteint le premier rang deux mois plus tard. Créée avec la collaboration de Max Martin, prolifique producteur du monde de la musique pop, « Can't Feel My Face » est immédiatement associée au style de Michael Jackson et est certifiée cinq fois platine aux États-Unis. Le magazine Rolling Stone la proclame chanson de l’année 2015,ne tarissant pas d’éloges pour The Weeknd, qui offre une « interprétation vocale impeccable » et « déguise astucieusement son obsession pour la drogue – le vrai sujet de la chanson – en métaphore anodine à propos d’une liaison potentiellement dangereuse avec une femme fatale; […] dans cette mélodie aiguë, tout en légèreté, on en oublie aisément le style généralement si empreint d’angoisse et de douleur existentielle de l’artiste. » La chanson est mise en nomination pour le prix Grammy 2016 de l’album de l’année et de la meilleure interprétation pop solo.

La semaine du 25 juillet 2015, The Weeknd devient le premier artiste à occuper simultanément les trois premiers rangs du palmarès Hot R&B de Billboard, avec les chansons « Can't Feel My Face », « The Hills » et « Earned It ». À sa sortie en août 2015, l’album Beauty Behind the Madness se classe au premier rang du palmarès des 200 meilleures chansons de Billboard; il y restera pendant trois semaines. En septembre, The Weeknd devient le premier artiste de sexe masculin en presque sept ans à décrocher deux des trois rangs supérieurs du palmarès Hot 100 de Billboard (pour « Can’t Feel My Face » et « The Hills »). Au cours de la semaine se terminant le 10 octobre, « The Hills » et « Can’t Feel My Face » occupent respectivement le premier et le troisième rang du palmarès, tandis que la chanson « What Do You Mean » de Justin Bieber se trouve au deuxième rang et que « Hotline Bling » de Drake occupe le quatrième rang; c’est la toute première fois que quatre Canadiens se classent ainsi aux quatre premiers rangs. The Weeknd établit également un record en 2015, remportant le plus grand nombre de prix de la meilleure chanson SOCAN en une année civile (cinq chansons).

Le succès fulgurant de l’album Beauty Behind the Madness confirme le statut de The Weeknd comme l’une des plus grandes vedettes de la musique pop au monde. L’album est certifié double platine au Canada et aux États-Unis. En 2015, il vaut à l’artiste le prix de l’artiste masculin de l’année – soul et R&B aux American Music Awards et celui de l’album de l’année aux Soul Train Music Awards. Lors de la soirée des prix Grammy 2016, Beauty Behind the Madness remporte le prix du meilleur album de musique urbaine contemporaine; la chanson « Earned It (Fifty Shades Of Grey) » reçoit quant à elle le prix de la meilleure interprétation R&B. À la cérémonie des prix Juno de 2016, The Weeknd remporte cinq prix, soit ceux de l’auteur-compositeur de l’année, de l’artiste de l’année, du single de l’année (pour « Can't Feel My Face ») et ceux de l’album de l’année et de l’enregistrement R&B/soul de l’année (pour Beauty Behind the Madness).

Accueil critique

L’ambiance sombre et somnolente créée par la musique de The Weeknd, narcotique et nocturne, attire l’attention et les éloges de la presse. Hermoine Hoby, du quotidien britannique The Guardian, décrit les chansons de l’artiste comme des « mélodies droguées aux somnifères », dans lesquelles « la débauche représente une expérience existentielle, le sexe s’accompagne d’une certaine aliénation et tout le reste semble irréel et troublant ». J. D. Considine, du Globe and Mail, dit ceci au sujet de The Weeknd : « Sa musique, convenant mieux aux afters qu’aux soirées, présente un son doux et plaintif qui flotte comme une fumée de cigarette au-dessus des notes sombres des synthétiseurs, avec une ambiance lente, presque narcotique ». Le magazine Rolling Stone décrit The Weeknd comme un « Drake à l’âme d’étudiant troublé de l’école d’art », allant jusqu’à dire qu’il « émane de lui une mélancolie non sans rappeler celle de Bourriquet, l’ami de Winnie l’ourson » et que The Weeknd « a pour spécialité l’engourdissement sensuel ». Billboard écrit en 2015 que son répertoire musical « se compose principalement de chansons portant sur la drogue et ses effets dévastateurs… interprétées de manière superbe ».

Toujours selon J. D. Considine, le nom de scène d’Abel Tesfaye peut être interprété comme « un jeu de mots à double tranchant, avec d’un côté le “week-end’’ et toute la romance, la détente et les folies en boîte de nuit que cela implique, et le mot “weakened’’ (affaibli), reconnaissant à quel point la vie peut parfois être difficile ». Jon Caramanica, du New York Times, fait écho à ces propos, décrivant les thèmes principaux abordés par The Weeknd dans ses chansons comme « une romance nihiliste, ou peut-être un nihilisme romantique... impossible de distinguer la poule de l’œuf ici. Sa perspective des relations intimes et des interactions avec le sexe opposé est sinistre à l’excès, sans toutefois sombrer dans la violence, ce qui m’apparaît comme un exploit. »

Toutefois, en raison du traitement accordé aux femmes dans ses chansons, The Weeknd se voit caractérisé par leToronto Star – au même titre que Justin Bieber et Drake – comme un « misogyne sensible »; en effet, on dit des trois artistes qu’ils réussissent à « faire pardonner le sexisme omniprésent dans leurs chansons par une simple touche de sensibilité teintée de regrets et d’affliction ».

Controverses

En mai 2014, Geoff Barrow, de la formation musicale Portishead, publie une lettre écrite par les représentants juridiques de The Weeknd et constituant la demande d’autorisation pour utiliser la chanson Machine Gun de Portishead dans l’arrangement musical de la chanson Belong to the World, autorisation contestée par Geoff Barrow. Ce dernier n’a toutefois, à ce jour, entamé aucune poursuite judiciaire à l’endroit de The Weeknd.

Le 10 janvier 2013, The Weeknd est mis en état d’arrestation à la suite d’une bagarre survenue à l’hôtel Cromwell de Las Vegas, au cours de laquelle il aurait assené un coup de poing à un policier. Une fois libéré sous caution, il publie sur Instagram une photo qui le montre marchant en direction d’un jet privé, avec la légende « Je m’échappe de Las Vegas ».

En décembre 2015, The Weeknd fait l’objet de poursuites pour atteinte au droit d’auteur après avoir utilisé illégalement la musique du film The Machine (2013) dans sa chanson « The Hills ». Le compositeur de la musique du film, Tom Raybould, soutient qu’Emmanuel Nickerson, l’un des producteurs de « The Hills », lui aurait envoyé un message direct sur Twitter pour lui faire savoir qu’un échantillon de sa musique pourrait apparaître sur le prochain album de The Weeknd. Une entente confidentielle a depuis été conclue entre les deux parties.

Récompenses

En septembre 2014, The Weeknd est reconnu en tant que « jeune Canadien charismatique s’étant illustré à l’international » par le comité de sélection de l’Allée des célébrités canadiennes, qui lui remet le prix Allan Slaight, d’une valeur de 10 000 $.

Distinctions

Prix Juno

Album R&B/soul de l’année (Trilogy) (2013)

Découverte de l’année (2013)

Chanson R&B/soul de l’année (Often) (2015)

Artiste de l’année (2015)

Album de l’année (Beauty Behind the Madness) (2016)

Single de l’année (« Can’t Feel My Face ») (2016)

Enregistrement R&B/soul de l’année (Beauty Behind the Madness) (2016)

Auteur-compositeur de l’année (2016)

Artiste de l’année (2016)

Prix Grammy

Meilleur album de musique urbaine contemporaine (Beauty Behind the Madness) (2016)

Meilleure interprétation R&B (« Earned It (Fifty Shades Of Grey) ») (2016)

Prix MuchMusic Video

Vidéo de l’année (« Often ») (2015)

Meilleure vidéo pop (« Earned It (Fifty Shades Of Grey) », 2015)

Artiste canadien le plus populaire (2015)

Prix SOCAN

Prix de la meilleure chanson (« Wicked Games ») (2013)

Prix de la meilleure chanson (« Live For ») (2013)

Prix de la meilleure chanson (« Can’t Feel My Face ») (2015)

Prix de la meilleure chanson (« Earned It ») (2015)

Prix de la meilleure chanson (« The Hills ») (2015)

Prix de la meilleure chanson (« Often ») (2015)

Prix de la meilleure chanson (« Love Me Harder ») (2015)

Prix Soul Train Music Awards

Album de l’année (Beauty Behind the Madness) (2015)

Meilleur artiste masculin R&B/soul (2015)

Autres

Prix Allan Slaight, Allée des célébrités canadiennes (2014)

Prix ASCAP (Crew Love), American Society of Composers, Authors and Publishers (2012)

Artiste masculin de l‘année – soul/R&B, American Music Awards (2015)

Album de l’année – soul/R&B, American Music Awards (2015)

Prix Centric (« Earned It (Fifty Shades Of Grey) ») BET Awards (2015)

Artiste R&B de l’année, People’s Choice Awards (2016)