The Pas, ville du Manitoba.; pop. 5513 (recens. 2011), 5589 (recens.2006), constituée en 1912. La ville de The Pas est située sur la rive sud de la RIVIÈRE SASKATCHEWAN, à 50 km environ au nord de l'endroit où la rivière se jette dans le RÉSERVOIR DU LAC DES CÈDRES. Campement cree à l'origine, l'emplacement est bientôt fréquenté par les explorateurs Henry KELSEY, les fils de LA VÉRENDRYE et sir John FRANKLIN. Vers le milieu des années 1750, The Pas devient un poste de TRAITE DES FOURRURES français appelé fort Paskoyac (aussi Pasquia ou Paskoya). Les membres d'une expédition de sauvetage à la recherche de Franklin porté disparu aident à l'établissement d'une nouvelle mission anglicane lorsqu'ils passent l'hiver à The Pas en 1847. Une mission catholique fondée en 1887 joue un rôle marquant dans la création de différents établissements, y compris l'hôpital. L'origine du nom The Pas est incertaine, mais pourrait provenir d'un terme cri signifiant « emplacement étroit » (sur la rivière). La ville est bâtie sur des terrains cédés en 1906 par les Cris, qui s'installeront par la suite sur la rive Nord de la rivière Saskatchewan.

Au début du XXe siècle, l'exploitation minière et la pêche commerciale dans le Nord, l'exploitation forestière et l'aménagement d'une limite divisionnaire du réseau ferroviaire mettent la ville en valeur en tant que centre économique et administratif. L'achèvement d'un vaste projet de drainage en 1960, améliore la viabilité de l'agriculture mixte à l'ouest de la ville. The Pas est un lien important entre les régions minières, les régions de pêche et les régions de piégeage du BOUCLIER canadien et les terres à vocation agricole situées dans le Sud du Manitoba. Le principal employeur est Tolko Industries (auparavant Repap Manitoba Ltd, 1989-1997 et la compagnie d'appartenance provinciale, la Manitoba Forestry Resources Ltd, 1973-1989), qui intègre une scierie et une usine de pâtes et papiers. The Pas compte parmi ses établissements le University College of the North.