Tennis

Le tennis sur gazon se joue sur un court rectangulaire de 23,7 m de longueur sur 8,2 m de largeur (pour le jeu en simple), divisé en deux parties égales par un filet mesurant 0,914 m de hauteur au centre et 1,07 m aux extrémités. Les joueurs, au nombre de deux pour le simple et de quatre pour le jeu en double, doivent frapper à l'aide d'une raquette une balle de caoutchouc recouverte de tissu et l'envoyer de l'autre côté du filet, dans le camp adverse, de sorte que l'adversaire ne puisse la retourner. La condition physique et les habiletés psychomotrices des joueurs d'élite sont remarquables. Le jeu peut être rapide et fougueux ou fluide et gracieux. Un match dure généralement entre une heure et deux heures, mais souvent un peu plus. Un des matchs de la coupe Davis du Canada a duré plus de six heures. Au cours de ces tournois, l'émotion est intense et les joueurs doivent faire preuve d'une concentration et d'une maîtrise exceptionnelles.

Il est fort probable que l'ancêtre du tennis moderne soit un jeu de balle appelé « jeu de paume », pratiqué en France dès le XIe siècle. Le jeu, aussi appelé « tennis sur court » ou « vrai tennis », se joue avec une balle sur un court intérieur (à l'origine dans un monastère). Vers 1500, on utilise une raquette. Le mot « tennis » découle probablement de « tenez », qu'on criait juste avant le service. La façon assez particulière de compter les points nous vient du Moyen Âge, où 60 était un nombre de base (comme le nombre 100 aujourd'hui). Le mot « love », qui équivaut à zéro, dérive peut-être de « l'oeuf » (qui a la forme d'un zéro), ou encore de l'usage que faisaient les Anglais du mot love pour signifier « rien ». « Deuce »est une transformation du mot français « deux »qui indique que le joueur doit marquer deux points consécutifs pour gagner la partie. « Quarante »est l'abréviation de « quarante-cinq » utilisé à l'origine. L'utilisation du mot « service »est très certainement liée au fait que la balle était mise en jeu par un serviteur sans intention de gagner le point, mais pour commencer la partie.

Vers le milieu du XIXe siècle, en Angleterre, le tennis se pratique à l'extérieur. Le major W.C. Wingfield, l'un des premiers à populariser le tennis extérieur, conçoit de nouveaux règlements et un court en forme de sablier avec un filet de 1,5 m de hauteur. En 1873, Wingfield organise le premier match à l'occasion d'une réception en plein air au pays de Galles. Dans les années suivantes, le court prend une forme rectangulaire et le serveur doit se placer derrière la ligne de fond. Aux premiers championnats de Wimbledon, en 1877, le jeu est à peu de choses près comparable à celui que l'on connaît aujourd'hui.

Devenu populaire en Angleterre, le tennis se répand au Canada. J.F. Helmuth ouvre un club à Toronto qui serait, croit-on, le précurseur du Toronto Lawn Tennis Club (fondé en 1875). Le premier tournoi canadien se déroule au Cricket Club de Montréal en 1878 et le premier tournoi intérieur a lieu à Ottawa en 1881. Au cours de la décennie suivante, des clubs se forment à Winnipeg, au Manitoba; à London, à Ottawa, à Niagara et à Kingston, en Ontario; à Fredericton et à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick; à Halifax, en Nouvelle-Écosse; à Victoria et à Vancouver, en Colombie-Britannique; à Regina, en Saskatchewan; à Lethbridge et à Edmonton, en Alberta en 1891. En 1890, la Canadian Lawn Tennis Association voit le jour et les premiers championnats canadiens ont lieu à Toronto la même année.

Au cours des trente dernières années, le tennis s'est complètement transformé. D'un sport amateur relativement restreint, il est devenu une industrie de plusieurs millions de dollars. En 1968, 91 pays sont affiliés à la Fédération internationale de lawn tennis, son nom à l'époque. En 2002, la Fédération internationale de tennis (FIT) compte 198 membres. Le tennis est un des sports les plus populaires dans le monde entier. Trois organismes principaux sont impliqués dans le tennis international. : la FIT, l'Association des joueurs de tennis professionnels (ATP) et le WTA Tour. La FIT, fondée en 1913, est l'organisme de réglementation du tennis international et supervise le jeu à cinq niveaux : au niveau de l'administration et de la réglementation, au niveau de l'organisation des compétitions internationales, y compris celles de la Coupe Davis et de la Coupe de la Fédération, au niveau du processus de structuration du tennis en validant les événements et les circuits internationaux, au niveau du rayonnement de ce sport par le biais de son programme de développement et au niveau de la promotion internationale du jeu.

À partir de 1990, l'ATP Tour (partenariat de joueurs et de tournois) organise le circuit professionnel masculin sauf les quatre tournois du Grand Chelem (les Internationaux d'Australie en janvier, les Internationaux de France en mai, Wimbledon fin juin-début juillet et l'US Open en septembre). L'ATP Tour consiste en près de 70 tournois d'une semaine et en quelques tournois de deux semaines chaque année dans plus de 30 pays. Il permet de remettre aux joueurs une somme totale de 64,3 millions de dollars US. Il y a trois niveaux d'événements : les Tennis masters series, les International Series Gold et les International Series. À la fin de chaque année, les huit meilleurs joueurs sont invités à jouer pour la Tennis Masters Cup et à se partager une somme de 3,7 millions de dollars US. L'ATP Tour a aussi un championnat en double de fin d'année.

En 2002, le meilleur joueur canadien, Daniel Nestor, est ralenti par une blessure au coude qui le tient à l'écart des tournois en simple. Il est toutefois considéré comme l'un des meilleurs joueurs en double du monde. Il se classe 3e du monde dans cette discipline en remportant, avec son partenaire Mark Knowles des Bahamas, l'Open d'Australie en 2002. Le WTA Tour consiste en plus 60 événements annuels dans 33 pays, représentant une somme de 51 millions de dollars US. Il y a cinq niveaux de compétition récompensés par des prix en argent. Il y a 9 événements Tier 1 qui rassemblent les meilleures joueuses du monde. Chaque année, le point culminant du WTA Tour est le tournoi Sanex WTA au cours duquel les 16 meilleures joueuses jouent pour une somme de 3 millions de dollars. En 2002, les Canadiennes les mieux classées sont Jana Nejedly (107e) et Maureen Drake (114e), toutes les deux de Toronto. La FIT, l'ATP Tour et le WTA Tour collaborent pour établir le calendrier et sont aussi responsable du programme d'antidopage efficace.

En 1900, se tient le premier championnat international masculin de la COUPE DAVIS. En 1963, la coupe de la Fédération consacre la meilleure équipe féminine. En 1913, à Wimbledon, le Canada participe pour la première fois à la coupe Davis, mais perd en finale contre les Américains. Dans les années qui suivent, le Canada continue à participer aux compétitions internationales, mais en connaissant peu de succès jusqu'aux jeux Olympiques de Sydney en 2000.

Le tennis est inscrit au programme des JEUX OLYMPIQUES pour la première fois en 1896. En 1924, à la suite de disputes continuelles, ce sport est retiré des jeux et n'y revient qu'en 1988, année où l'Allemande, Steffi Graf, classée première au monde, gagne la médaille d'or en simple femme. Les meilleurs joueurs de niveau professionnel ne reviennent à la compétition olympique qu'en 1996; André Agassi gagne l'or pour les États-Unis. Aux Jeux Olympiques de 2000 à Sydney, en Australie, Yevgeny Kafelnikov (Russie) et Venus Williams (État-Unis) gagnent la médaille d'or en simple. Toutefois, le moment le plus excitant de ces jeux Olympiques pour les Canadiens amateurs de tennis est certainement la fabuleuse médaille d'or enlevée par Daniel Nestor et Sébastien Lareau à l'équipe numéro un australienne en double, Mark Woodforde et Todd Woodbridge.

Tennis Canada continue à se consacrer à l'avancement du tennis au Canada en stimulant la participation et l'excellence dans ce sport au niveau local, national et international. Elle est l'une des plus importantes et des plus anciennes associations sportives nationales. En tant que membre à part entière de la FIT, Tennis Canada organise des programmes et des événements pour les joueurs de tout âge et de tout niveau (y compris des événements pour personnes ayant une déficience) ainsi que des événements de haut calibre tels les championnats internationaux au Canada pour l'ATP Tour et le WTA Tour. Tennis Canada fait partie de Sport Canada et est membre du Conseil canadien du sport ainsi que de l'Association olympique canadienne. C'est un regroupement de dix associations provinciales qui font la promotion du tennis d'un océan à l'autre. Son bureau principal se trouve au National Tennis Centre à l'U. York à Toronto, mais il y a aussi un bureau au Centre de tennis du parc Jarry à Montréal.

Le tennis récréatif continue à être un loisir populaire chez beaucoup de Canadiens. D'après Tennis Canada, le nombre de Canadiens qui jouent au tennis plus de quatre fois par année est passé d'un peu plus de 1,2 million en 1998 à près de 1,7 million en 2001. Parmi ces joueurs, plus de la moitié ont moins de 25 ans.