Sylvia Olga Fedoruk

Sylvia Olga Fedoruk, physicienne, professeure, lieutenante-gouverneure de la Saskatchewan (Canora, Sask., 5 mai 1927 - Saskatoon, Sask., 26 septembre 2012). Elle travaille au centre anticancéreux de Saskatoon en 1951, après avoir fait ses études à l'U. de Saskatoon, où elle obtient la médaille d'or du mérite scolaire du Gouverneur général. Elle assoit sa réputation en médecine nucléaire à la clinique de Saskatoon, où elle effectue des recherches d'avant-garde sur l'utilisation des isotopes radioactifs à des fins médicales. Elle contribue de façon déterminante à l'établissement d'une première unité de radiation au cobalt, dont l'usage est aujourd'hui largement répandu dans le traitement chimiothérapique du cancer. Elle enseigne à temps plein à l'U. de Saskatoon en 1973 et elle est la première femme nommée chancelière de l'Université en 1986.

Tout au long de sa carrière, Fedoruk s'engage intensément dans la communauté internationale de médecine nucléaire et elle travaille à titre de consultante en médecine nucléaire auprès de l'Agence internationale de l'énergie atomique. Elle est la première femme canadienne à siéger au conseil d'administration de la Société de médecine nucléaire et, en 1973, elle est la première femme nommée à la COMMISSION DE CONTRÔLE DE L'ÉNERGIE NUCLÉAIRE, poste qu'elle occupe jusqu'en 1988.

Fedoruk est une femme très sportive qui adore la pêche et excelle au base-ball, en athlétisme et au curling. Elle est présidente de l'Association canadienne féminine de curling et membre de la Galerie de la Renommée du curling du Canada. Elle est nommée Officier de l'Ordre du Canada en 1986 et sa contribution à l'essor de la Saskatchewan et du Canada lui vaut la nomination de lieutenante-gouverneure de la Saskatchewan en 1988.