Il entre dans la milice en 1866 pendant les troubles provoqués par les fenians, est soldat dans l'expédition de la rivière Rouge en 1870, se joint à la Force permanente d'artillerie en 1871 et, en 1873, devient sergent-major dans la Police à cheval du Nord-Ouest, nouvellement créée.

Homme d'une immense force physique et d'une grande endurance, il se trouve toujours là où l'action bat son plein. Il devient officier sorti du rang en 1878, reçoit son premier poste de commandant à Fort Qu'Appelle en 1879, où il dirige des détachements de la police qui surveillent la construction du Canadien Pacifique, et est promu surintendant en 1885. En 1898, il aide à asseoir l'autorité du gouvernement canadien pendant la Ruée vers l'or du Klondike. Il est nommé commandant du régiment Lord Strathcona's Horse lors de la guerre des Boers et, en 1915, il commande le second contingent canadien à être envoyé outre-mer. En 1916, il est nommé officier général commandant de la région de Shorncliffe, en Angleterre, une position qu'il occupe jusqu'à sa retraite à la fin de la guerre, en 1918.