Stanley Hunt, artiste kwakwaka’wakw (kwakiutl) (né le 25 septembre 1954 à Victoria, en Colombie-Britannique). Stanley Hunt est le fils du maître sculpteur Henry Hunt et frère des sculpteurs Richard Hunt et Tony Hunt. Il est également le petit-fils du renommé sculpteur kwakwaka’wakw Mungo Martin et l’arrière-petit-fils de l’ethnographe kwakwaka’wakw George Hunt.

Apprentissage et premiers travaux

Tout comme ses deux frères aînés, Richard Hunt et Tony Hunt, Stanley Hunt est l’apprenti de son père Henry Hunt, le maître sculpteur du parc Thunderbird (en Colombie-Britannique). Pendant plus de 20 ans, Henry Hunt et ses fils travaillent à restaurer et à conserver les œuvres d’art autochtones trouvées dans le parc Thunderbird appartenant au British Columbia Provincial Museum (maintenant le Royal British Columbia Museum). Stanley Hunt admire beaucoup son père et collabore avec lui à la sculpture de six pôles totémiques (voir Art autochtone de la côte nord-ouest).

Œuvres

Une des œuvres les plus connues de Stanley Hunt est un pôle totémique de douze mètres en cèdre rouge érigé le 1er juillet 2012 à la Place du Canada de Buenos Aires, en Argentine. Ce totem remplace une œuvre que son père, Henry Hunt, et son arrière-grand-père, Mungo Martin, avaient sculptée en 1962.

Stanley Hunt s’est également occupé de la restauration de nombreux totems pour le compte de la ville de Montréal (au Québec), du village de Fort Rupert (C.-B.) et pour le domaine Sunnylands Rancho Mirage dans le sud de la Californie.

Patrimoine

Stanley Hunt travaille en ce moment comme artiste indépendant et crée des œuvres pour des collections privées et des galeries. Il sert aussi de mentor et forme d’autres artistes, dont ses deux fils, Trevor et Jason Hunt, et son cousin, Mervin Child.