St Boniface,au Manitoba, une ancienne ville et un centre historique francophone, forme maintenant un quartier qui relève de l'administration municipale de la ville de Winnipeg (const. en 1972). Ce quartier est situé sur les rives des rivières Rouge et Seine, dans l'est de Winnipeg. Avec Saint-Vital et Saint-Norbert, il forme l'agglomération de Riel, l'une des cinq zones de la grande agglomération de Winnipeg. Les trois quartiers de l'agglomération de Riel offrent des services municipaux bilingues. Un conseiller représente St Boniface au conseil municipal de Winnipeg. En 1996, la population y était de 44 975 habitants.

Historique

Des commerçants de fourrures et des mercenaires européens recrutés par lord Selkirk pour protéger la nouvelle Colonie de la Rivière-Rouge sont parmi les premiers habitants de la région. Lorsqu'une mission catholique est fondée en 1818, St Boniface commence à jouer un rôle dans l'histoire religieuse, politique et culturelle du Canada. Elle est notamment la paroisse-mère de bon nombre d'établissements francophones dans l'Ouest canadien, le lieu de naissance de Louis Riel et de ses compatriotes métis qui ont lutté pour obtenir des conditions favorables au moment de l'entrée du Manitoba dans la Confédération et le centre de résistance aux mesures législatives controversées de 1890 visant à modifier le système scolaire du Manitoba et à abolir le français comme langue officielle de la province.

Les premières institutions éducatives, culturelles et de service à la communauté sont établies par des congrégations religieuses, dont celle des Soeurs de la Charité (Soeurs grises) qui arrivent en 1844. Le Collège universitaire de St Boniface, l'un des collèges fondateurs de l'Université du Manitoba, et l'Hôpital général de St Boniface sont au nombre de ces institutions.

L'économie s'oriente d'abord vers l'agriculture. Les parcs à bestiaux de la compagnie Union Stockyards, établis de 1912 à 1913, deviennent le plus important marché de bétail du Canada et un centre de transformation et de la mise en conserve de viande. Au début du XXe siècle, plusieurs industries légères et lourdes s'y installent. St Boniface est constituée en municipalité de village en 1883 et, son statut change pour celui de ville, en 1908. Étant l'une des plus importantes collectivités francophones à l'extérieur du Québec, elle a souvent été au centre des luttes pour sauvegarder la langue et l'identité françaises au Manitoba.

Économie

St Boniface est une communauté résidentielle, industrielle tournée également vers le commerce de détail. Malgré les conditions économiques difficiles et un déclin de l'industrie des conserves de viande, elle garde une grande variété d'industries légères et lourdes, sa vocation de vente au détail, et elle offre de nombreux services. La cour de triage Symington de la compagnie du Canadien National est l'une des plus modernes en Amérique du Nord.

Paysage urbain

Les anciennes églises dominent le paysage du Vieux-St Boniface. La basilique a été reconstruite à la suite d'un violent incendie survenu en 1968. La maison provinciale des Soeurs grises, construite en 1846-1847, est maintenant un musée. Les vieux secteurs de St Boniface ont fait l'objet de programmes de revitalisation. Les organismes culturels comprennent des postes de radio et de télévision de langue française; un hebdomadaire, La Liberté; un centre d'arts, le Centre culturel franco-manitobain; un événement annuel se déroulant l'hiver, le Festival du Voyageur; et des troupes d'art d'interprétation, tels Le Cercle Molière et l'Ensemble folklorique de la Rivière Rouge.