Histoire

La Société royale du Canada (aussi appelée Les Académies des arts, des lettres et des sciences du Canada), principal organisme national œuvrant pour la promotion du savoir et de la recherche au Canada, a été fondée en 1883 par John Douglas Sutherland Campbell, marquis de Lorne, gouverneur général du Canada, et de grands universitaires de l'époque ayant à leur tête sir John William Dawson, recteur de l'Université McGill, et Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, pédagogue et ancien premier ministre du Québec.

Le groupe fondateur, composé de 80 membres, était organisé en quatre sections : la littérature française et anglaise et les matières connexes, les sciences mathématiques et physiques, et les sciences géologiques et biologiques. La première femme élue à la Société est la paléontologue Alice Wilson en 1938.

Les Académies

La Société demeure l'une des rares entités canadiennes et internationales qui couvre l'ensemble des domaines des connaissances. Elle se compose de trois académies bilingues : l'Académie des arts, des lettres et des sciences humaines, l'Académie des sciences sociales et l’Académie des sciences.

Les membres

Être élu Membre de la Société royale du Canada est un honneur professionnel hautement prisé que plus de 2 000 Canadiennes et Canadiens partagent en 2017. Il est possible d’élire jusqu’à 75 candidats par année et il existe quatre catégories de membres : les membres d’honneur, les membres à titre régulier, les membres à titre spécial et les membres étrangers.

En 2004, la Société royale du Canada a lancé le programme des membres institutionnels afin d’une part, « de développer ses programmes conjointement avec les universités et, d’autre part, de permettre aux universités d’apporter une contribution officielle et directe à l’orientation stratégique et à la gouvernance de la Société ».

La Société récompense aussi les réalisations émérites et les oeuvres exceptionnelles de toute une vie dans les domaines des sciences humaines, des sciences fondamentales et appliquées et de l'éducation publique, en décernant de nombreuses médailles, prix et bourses de recherche.

Activités et rayonnement

Au cours de ses premières années d'existence, la Société a encouragé la création de nombreux musées et institutions scientifiques et culturelles d'envergure nationale qui existent toujours. En créant de nombreuses sociétés savantes et scientifiques dans des disciplines particulières, elle accorde une importance croissante à des questions complexes relatives à la santé, à l'environnement et à la société, qui nécessitent une approche étendue et multidisciplinaire.

Les assemblées annuelles, qui se tiennent depuis 1883, se sont enrichies au cours des 40 dernières années de symposiums nationaux et internationaux, d'ateliers et de réunions régionales tenus dans différents centres canadiens et, depuis 1980, d'un programme de projets et de commissions sur d'importantes questions d'actualité. Les résultats sont généralement publiés dans Mémoires, ou dans des livres et des rapports.

Sur le plan international, la Société a développé des liens avec les académies nationales d'autres pays grâce à une série d'ententes bilatérales permettant l'échange de savants et grâce à une participation canadienne de première importance à des programmes internationaux, en particulier dans les domaines de l'environnement et des sciences sociales.

Anciens présidents

Parmi les anciens présidents de la Société royale du Canada, on trouve notamment: sir Sandford Flemming, Henri-Raymond Casgrain, George Monro Grant, Joseph-Clovis-Kemner Laflamme, sir James MacPherson Lemoine, Félix-Gabriel Marchand, Thomas Coltrin Keefer, Louis-Honoré Fréchette, James Loudon, sir James Alexander Grant, Benjamin Sulte, William Saunders, Robert Ramsay Wright, Frank Dawson Adams, sir Adolphe-Basile Routhier, William D. Lighthall, Duncan Campbell Scott, Thomas Chapais, sir John C. McLennan, William Arthur Parks, Camille Roy, Charles Camsell, sir Robert Alexander Falconer, Léon Gérin, Lash William Miller, Lawrence Johnston Burpee, Archibald Gowanlock Huntsman, Victor Morin, James Bertram Collip, Olivier Marault, Harold A. Innis, Walter Palmer Thompson, Gustave Lanctôt, Henry Forbes Angus, Edgar William Richard Steacie, Alexander Thomas Cameron, Arthur M. R. Lower, William H. Cook, Léo E. Marion, William Kaye Lamb, Gerhard Herzberg, Robert Edward Bell, Jules Deschênes, John Meisel et Jean-Pierre Wallot.

Seulement trois femmes ont accédé à la présidence de la Société royale du Canada, la première étant Patricia Demers en 2005.