Société de musique canadienne/Society of Canadian Music

Société de musique canadienne/Society of Canadian Music. Fondée à Montréal en décembre 1953 à la demande de la LCComp, cette société s'était fixé comme buts d'assurer l'exécution d'oeuvres canadiennes, d'attirer l'attention de la presse sur ce répertoire et d'inciter les sociétés de concert existantes à inscrire plus régulièrement ces oeuvres à leurs programmes. Cette société réunissait des compositeurs, surtout chargés d'établir les programmes et de choisir les interprètes, et des mélomanes à qui incombait la responsabilité du financement. Pendant quatre ans, elle fut active sous le nom de Comité de concerts de la LCComp. Son premier concert eut lieu le 3 février 1954 à l'auditorium Le Plateau, avec l'orchestre de la SRC dirigé par Geoffrey Waddington. En 1957, elle s'institua en corporation par lettres patentes du gouvernement du Québec et prit le nom de SMC. Avec le mécène Jean C. Lallemand comme prés. et le compositeur Jean Papineau-Couture comme secr., la société organisa (1954-69) 15 concerts publics avec le concours de formations diverses allant du soliste jusqu'à l'orchestre symphonique avec choeur mixte. Le 15 mars 1959, elle présenta une soirée d'opéras de chambre avec Une mesure de silence de Maurice Blackburn et The Fool de Harry Somers au théâtre Orpheum. La quasi-totalité des oeuvres présentées étaient des membres de la LCComp. À l'occasion, des oeuvres de compositeurs du passé ont été exécutées afin d'offrir un panorama plus vaste de la production musicale canadienne. Lorsque la SMCQ fut fondée (1966), elle se trouva devant un public beaucoup plus sensibilisé à la musique canadienne, grâce aux efforts de la SMC. C'est alors que cette dernière songea à redéfinir son orientation. En 1969, il fut décidé que l'actif de la société, augmenté de dons généreux, serait confié à la Fondation Les Amis de l'art pour constituer un fonds dont le produit, sous forme d'un prix annuel, serait versé à un étudiant en composition. Ce prix est attribué en alternance à des étudiants de l'Université de Montréal et de l'Université McGill et il prolonge ainsi l'action spécifique de la société.