Beverley Simons

Beverley Simons, née Rosen, dramaturge (Flin Flon, Man., 31 mars 1938). Simons grandit à Edmonton et poursuit ses études à la Banff School of Fine Arts, à l'U. McGill et à l'U. de la Colombie-Britannique où elle obtient un B. A. en anglais et en théâtre en 1959. Ses oeuvres dramatiques, très abstraites et hautement symboliques, mettent en scène ses préoccupations existentielles et sa vision de la vie selon laquelle cette dernière est une longue préparation rituelle à la mort. Dans Crabdance (1969), un petit groupe de personnages exécute des rituels et des jeux de mots qui révèlent une existence dénuée de sens ainsi que l'impossibilité de communiquer. La fragilité du sens de l'identité est aussi le thème de The Green Lawn Rest Home (1973), où trois résidants âgés d'une maison de repos voient leurs sens, leurs passions et leur mémoire anéantis dans une série de rituels sociaux, qui ne peuvent apaiser leur peur de la mort dont ils ne font jamais mention.

Parmi ses autres pièces figurent Preparing (1969), le monologue d'une femme, Triangle (1975) et The Crusader (1975) qui utilise les rituels stylisés du théâtre japonais. L'influence du théâtre oriental, qu'elle étudie en Extrême-Orient en 1968 et en 1986, est aussi évident dans Leela Means to Play (1976), une pièce qui bouscule le sens conventionnel du temps et de l'espace. My Torah, My Tree (1956) et The Elephant and the Jewish Question (1968) traitent de ses origines juives.