Schultz, sir John Christian

Sir John Christian Schultz, homme d'affaires, médecin et homme politique (Amherstburg, Haut-Canada, 1er janv. 1840 -- Monterrey, Mexique, 13 avril 1896). Schultz s'établit dans la COLONIE DE LA RIVIÈRE ROUGE en 1861. Il pratique la médecine, mais s'occupe de plus en plus de commerce des fourrures, de commerce de détail et d'immobilier. De 1865 à 1868, il est propriétaire du Nor'Wester. Dans ses articles, il s'en prend à la tyrannie de la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON. Il devient le chef du Parti canadien, peu nombreux mais tapageur, qui réclame l'annexion au Canada et éveille les craintes chez les Métis. Emprisonné le 7 décembre 1869 par le gouvernement provisoire de Louis RIEL, Schultz s'évade le 23 janvier 1870 et se rend par la suite en Ontario où, en compagnie d'autres membres du mouvement CANADA FIRST, il soulève l'indignation des protestants en racontant l'exécution de l'orangiste Thomas SCOTT, passant sous silence la mort de Hugh Sutherland et de Norbert Parisien dont lui et ses complices sont responsables. Habile et âpre au gain, Schultz s'enrichit en affaires. Il est député fédéral (1871-1882), sénateur (1882-1888) et lieutenant-gouverneur du Manitoba (1888-1895). Personnage controversé, il joue un rôle clé dans les troubles de 1869-1870 et laisse d'amers souvenirs.