Sauvé, Jeanne-Mathilde

 Jeanne-Mathilde Sauvé, née Benoît, journaliste, femme politique et gouverneur général du Canada (Prud'homme, Sask., 26 avril 1922 -- Montréal, 26 janv. 1993). Après des études au Collège Notre-Dame-du-Rosaire à Ottawa, puis à l'U. d'Ottawa et à l'U. de Paris, Sauvé est présidente nationale du mouvement Jeunesse étudiante catholique (1942-1947). Elle épouse Maurice SAUVÉ en 1948 et commence une brillante carrière de journaliste indépendante dans la presse, à la radio et à la télévision. Sa participation aux discussions d'ordre politique et social, son rôle dans l'amélioration du statut des femmes et son engagement dans divers domaines ont contribué au développement des idées et à l'évolution de la société canadienne.

Élue député de Montréal en 1972, Sauvé est réélue en 1974, en 1979 et en 1980. Elle est la première Canadienne française à devenir membre du Cabinet : ministre d'État chargée des Sciences et de la Technologie, ministre de l'Environnement et ministre des Communications. C'est en grande partie grâce aux initiatives qu'elle prend durant son mandat que le Canada fait partie aujourd'hui des pays les plus avancés en matière de nouvelles technologies. Elle sait se faire respecter dans son rôle de première femme Présidente de la Chambre des communes (14 avril 1980) grâce à ses compétences et à son autorité. En moins de trois ans, elle réforme complètement l'administration de la Chambre.

Sauvé est aussi la première femme à être nommée Gouverneur général du Canada (14 mai 1984). Elle procède à la mise en place d'un système de gestion adapté aux besoins modernes. Grâce à son prestige et à sa façon de gouverner, elle inspire le respect par son attitude, ses opinions et ses déclarations sur la plupart des questions d'actualité nationales et étrangères. À la tête de l'État, elle représente un point de ralliement pour ses compatriotes, digne représentante du Canada à l'étranger et symbole de l'unité canadienne.