Sara Jeannette Duncan, journaliste et romancière (Brantford, Canada-Ouest, 22 déc. 1861 -- Ashstead, Angl., 22 juill. 1922). Sa remarquable carrière de journaliste dans les années 1880 témoigne de son talent et de sa détermination. Elle est la première femme employée à temps plein au Toronto Globe (1886-1887) et travaille aussi au Montreal Star (1887-1888). À l'automne de 1888, elle s'embarque pour un voyage autour du monde qui donnera lieu à son premier roman, A Social Departure (1890). Lors d'un séjour à Calcutta, elle rencontre son futur mari, Everard Cotes. Après son mariage, elle vit en Inde pendant 25 ans, puis s'installe en Angleterre. La trame de seulement 2 de ses 22 romans se déroule au Canada. The Imperialist (1904) est une brillante étude d'une petite ville de l'Ontario où un jeune homme idéaliste voit ses plans contrariés en politique et en amour. Cousin Cinderella (1908) traite de la désillusion que vivent une soeur et un frère canadiens, tout aussi idéalistes, dans les milieux aristocratiques d'Angleterre. L'une des plus perspicaces observatrices de la société canadienne de son temps, Duncan livre une analyse pénétrante dans un style vivant et personnel.