Sainte-Anne, village du Man.; pop.1626 (recens. 2011), 1534 (recens. 2006); const. en 1963; situé à 27 km au sud-est de WINNIPEG. Le village s'appelle à l'origine Pointe-des-Chênes ou Grande-Pointe-des-Chênes. Le nom de Sainte-Anne remonte à la fin du XIXe siècle (vers 1888). Le père LeFloch, premier prêtre catholique à desservir la collectivité, renomme le village en l'honneur de sainte Anne, la patronne de sa Bretagne d'origine.

Vers la fin des années 1850, des Métis chasseurs de bison s'installent sur les terres de la région de Pointe-des-Chênes pour y pratiquer l'agriculture et l'élevage des bovins. Le colonel Wolseley et ses troupes empruntent la ROUTE DAWSON, construite à travers la région en 1869, au cours de la RÉBELLION DE LA RIVIÈRE ROUGE en 1869-1870. Aujourd'hui, la route est marquée d'une plaque commémorative et l'on y célèbre les Journées du sentier Dawson en septembre de chaque année.

Aujourd'hui, Sainte-Anne est un centre de services et de soins de santé pour la région environnante, ainsi qu'un village-dortoir pour les gens travaillant à Winnipeg. On y trouve une impressionnante église en pierre construite en 1895, l'une des plus anciennes de la province.