Les Rocheuses, la plus importante chaîne de montagnes en Amérique du Nord, sont réputées pour leur vue superbe sur de vastes vallées subalpines et leurs parois déchiquetées de roc nu. La section canadienne s'étend sur 1200 km, de la frontière américaine à la jonction de la Colombie-Britannique et de l'Alberta jusqu'au bassin de la RIVIÈRE LIARD. Elle est flanquée du côté ouest par une tranchée nette et à l'est par des contreforts vallonnés. Toutefois, les Rocheuses canadiennes illustrées dans les chansons, les films, les peintures et les cartes postales composent la chaîne principale, près des axes routiers et ferroviaires qui les franchissent en passant par deux cols. Ceux-ci et d'autres passes montagneuses délimitent au sud la frontière de la Colombie-Britannique et de l'Alberta, et définissent la grande LIGNE CONTINENTALE DE PARTAGE DES EAUX, là où les terres se drainant vers le Pacifique s'adossent à celles qui se drainent vers l'Atlantique et l'Arctique.

Historique

L'occupation humaine connue dans les Rocheuses canadiennes remonte à moins de 4000 ans. Durant longtemps, les KOOTENAYS et les Secwepemc se rendent chasser dans les Prairies en traversant les cols au sud. Les explorateurs européens s'en approchent en passant par le nord; Alexander MACKENZIE est le premier à franchir les Rocheuses en 1793, empruntant la vallée de la RIVIÈRE DE LA PAIX. Sur ce même trajet, Simon FRASER fonde le premier poste de traite des Rocheuses à Hudson's Hope, en 1805. En 1881, le Canadien Pacifique (CP) décide de faire passer le chemin de fer qui reliera les Prairies et la côte de la Colombie-Britannique par le COL KICKING HORSE.

Les stations de montagne, ressemblant à des châteaux et érigées le long du chemin de fer à BANFF et au LAC LOUISE, sont devenues des centres de loisir quatre saisons pour les plus de 4,5 millions de visiteurs attirés chaque année par les nombreuses attractions alpines du PARC NATIONAL BANFF (créé en 1885).

La mise en valeur de la région du COL YELLOWHEAD, au sud-ouest d'Edmonton, suit un cours parallèle, avec l'ajout d'un chemin de fer (1911, 1915), du PARC NATIONAL JASPER (créé en 1907; 1,8 million de visiteurs par année), de la localité de JASPER et d'un hôtel de villégiature. Les quatre parcs nationaux adjacents (Banff, Jasper, KOOTENAY et YOHO) représentent le plus grand territoire de prairie-parc alpin au monde. Pris ensemble, ces parcs ont été déclarés SITE DU PATRIMOINE MONDIAL en 1984. Le PARC NATIONAL DES LACS-WATERTON et Glacier National Park, dans le Montana, forment un autre site du patrimoine mondial (1995).

Dans l'ensemble de cette région, les Rocheuses étirent en direction nord-ouest leurs crêtes de roches sédimentaires empilées, le résultat d'importantes failles chevauchantes remontant à l'ère tertiaire (il y a entre 65 et 1,65 million d'années) et érodées par les glaciers, dont il reste des vestiges. Les montagnes magnifiques s'élèvent couramment au-dessus de 3050 m, en forme de château, d'aiguille, de pic en dents de scie ou de pic aux strates plongeantes. Le point culminant est le mont ROBSON.

Importance économique

Au sud, dans le secteur du COL CROWSNEST, près de la frontière, la construction d'un chemin de fer du CP, en 1898, donne le coup d'envoi à l'exploitation de mines souterraines de charbon et d'autres minerais. À partir des années 60, des mines à ciel ouvert près de SPARWOOD et d'ELKFORD, en Colombie-Britannique, font grimper la production régionale de charbon. Sur les contreforts des Rocheuses, dans la partie sud de l'Alberta, on pratique l'élevage du bétail depuis les années 1870 (voirRANCH, HISTOIRE DU ). Au cours des dernières décennies, les forages pour trouver du gaz naturel se multiplient dans la région des contreforts.

Au nord de la rivière Kakwa, les Rocheuses s'inscrivent entièrement en Colombie-Britannique. Elles se prolongent à des altitudes plus modestes (maximum de 2542 m), les sommets arrondis étant souvent couverts de forêts et ne portant guère de traces de glaciation. L'industrie forestière s'implante après la construction d'une route en 1952 et d'un chemin de fer au nord-est, à partir de PRINCE GEORGE, en 1958. L'exploitation des mines de charbon à ciel ouvert à Quintette et dans les monts Bullmoose sur les contreforts de la Colombie-Britannique débute en 1983. En 2000, la fermeture de la mine de Quintette entraîne le départ de près de la moitié des résidents de TUMBLER RIDGE. Au nord de la rivière de la Paix, les chaînons Muskwa, qui sont plus élevés, sont traversés par la ROUTE DE L'ALASKA, mais cette zone demeure peu développée.