Robert Gordon Robertson, CC, fonctionnaire (né le 19 mai 1917 à Davidson, SK; décédé le 15 janvier 2013). Gordon Robertson étudie à l'U. de la Saskatchewan, à Oxford et à l'U. de Toronto avant de se joindre au ministère des Affaires étrangères, en 1941. Il travaille au bureau du premier ministre et, ensuite, comme membre du Secrétariat du Cabinet, avant de devenir sous-ministre des Affaires du Nord et des Ressources naturelles (1953-1963). Promu greffier du Conseil privé et du Secrétariat du Cabinet (1963-1975), Robertson est admiré pour sa lucidité et son efficacité. Il compte parmi les fonctionnaires les plus influents de son époque.

Il est secrétaire du Cabinet pour les relations fédérales-provinciales, de 1975 à 1979, et participe au processus de révision constitutionnelle. Après avoir pris sa retraite, il devient président du nouvel Institut de recherche en politiques publiques à Ottawa où, de 1984 à 1990, il est boursier en résidence. L'institut publie son ouvrage Northern Provinces: A Mistaken Ideal (1986). En 1990, Robertson assume la présidence du Réseau sur la constitution. Il a été nommé Compagnon de l'Ordre du Canada en 1976.

Robertson quitte la fonction publique en 1979 et prend par la suite la présidence de l'Institut de recherche en politiques publiques. En 2004, il joue un rôle déterminant dans la création d'une bourse d'études pour les étudiants inuits à l'UNIVERSITÉ CARLETON.