La rivière Soper serpente sur 108 km à travers les collines recouvertes de toundra du sud de l'île de Baffin, avant de se jeter dans le lac Soper, un plan d'eau saumâtre, et ensuite dans le Détroit D'hudson, à la hauteur de la communauté de KIMMIRUT, au Nunavut. Son réseau hydrographique de 2500 km2 et ses deux principaux affluents, les rivières Livingstone (86 km) et Joy (54 km), font maintenant partie du RÉSEAU DE RIVIÈRES DU PATRIMOINE CANADIEN depuis 1992.

Sa vallée, protégée des grands vents, abrite une forêt de saules atteignant 3,6 m de hauteur et une profusion de luxuriantes fleurs de l'Arctique. Le gibier - caribou, lagopède, lièvre de l'Arctique - et le poisson - l'omble chevalier dans la rivière et la morue dans le lac Soper - abondent. Pendant des milliers d'années, la rivière a servi de source de nourriture et de voie de déplacement aux Inuits. D'abord nommée Kuujuaq, « grande rivière » en inuktitut, elle doit son nom anglais au biologiste J. Dewey SOPER, qui s'intéressait aux espèces nordiques.

On y fait des excursions en canot et en kayak ainsi que du rafting. Sont également populaires la randonnée pédestre et la motoneige, que l'on pratique sur la piste d'Itijjajiaq reliant Kimmirut à la capitale du Nunavut, IQALUIT. Cette piste et la majeure partie du réseau hydrographique de la Soper font partie du PARC TERRITORIAL KATANNILIK.