Richard Hunt est un artiste kwakwaka’wakw (ou kwakiutl) (né en 1951 à Alert Bay, en Colombie‑Britannique). Il est le fils du maître sculpteur Henry Hunt de Thunderbird Park (Colombie‑Britannique), et le frère des sculpteurs Tony Hunt et Stanley Hunt. Il est également le petit‑fils du renommé sculpteur kwakwaka’wakw Mungo Martin et l’arrière‑petit‑fils de l’ethnographe kwakwaka’wakw George Hunt.

Apprentissage et début de carrière

En tant qu’apprenti de son père et maître sculpteur, Henry Hunt, Richard Hunt débute sa carrière au Thunderbird Park du Royal British Columbia Museum en 1973. Aux côtés d’autres artistes, il restaure et entretient les œuvres d’art autochtone du parc. Lorsque son père prend sa retraite, en 1974, Richard Hunt devient le maître sculpteur de Thunderbird Park.

On trouve parmi ses premières œuvres un mât totémique de 25,9 mètres, sculpté en collaboration avec son père et avec l’artiste John Livingstone (voir Totem). Il crée également des œuvres exposées devant le Royal British Columbia Museum. En 1984, c’est l’artiste Tim Paul qui succède à Richard Hunt en tant que maître sculpteur de Thunderbird Park. Richard Hunt quitte le Royal British Columbia Museum en 1986.

Carrière artistique

Richard Hunt crée des œuvres d’une grande diversité, comme des sérigraphies, des bijoux gravés, des sculptures de bois et des objets rituels.

L’une de ses sculptures les plus connues est un canot nuu‑chah‑nulth destiné à la chasse à la baleine; celui‑ci mesure 11 mètres et est réalisé en collaboration avec Tim Paul et Eugene Arima. Le canot est inauguré lors de l’Expo 86 à Vancouver, en Colombie‑Britannique.

Richard Hunt réalise plusieurs sculptures en collaboration avec Tim Paul, dont un mât totémique de 4,5 mètres, exposé dans un musée d’Angleterre pour commémorer le 200e anniversaire de l’arrivée de James Cook sur l’Île de Vancouver; un autre mât totémique de 10,6 mètres destiné aux bureaux de la CBC (Canadian Broadcasting Corporation) à Vancouver; et un totem de 7,6 mètres pour le Southwest Museum, en Californie.

Assurant l’entretien des œuvres de son grand‑père Mungo Martin ainsi que de son père, Henry Hunt, Richard Hunt se rend en Angleterre en 1985 à la demande de la reine Elizabeth II, accompagné de Tim Paul, afin de réparer et de repeindre le mât totémique créé par ses aïeux ayant été offert à la reine en 1958 au nom de la province de Colombie‑Britannique.

Héritage

Richard Hunt continue de sculpter, et ses œuvres sont exposées partout dans le monde.

Artiste distingué, Richard Hunt reçoit l’Ordre de la Colombie‑Britannique en 1991, suivi de l’Ordre du Canada en 1994.