La religion de Handsome Lake est pratiquée par des communautés d'Iroquois au Canada et aux États-Unis. Ses adeptes se nomment « le peuple de la longue maison » parce que les cérémonies se déroulent dans un bâtiment appelé longue maison. Leurs croyances et pratiques amalgament d'anciennes traditions amérindiennes et les nouvelles notions introduites par le prophète Sénéca, Handsome Lake, qui prêcha de 1799 jusqu'à sa mort en 1815.

Au Canada, la religion de Handsome Lake est pratiquée dans les réserves de Kahnawake (près de Montréal), de Grand River (près de Brantford), d'Oneida (en bordure de la rivière Thames) et de Saint-Regis (près de Cornwall).

Cette religion conjugue les cérémonies autochtones traditionnelles aux messages chrétiens sur le salut et le rejet des péchés. Lors du Green Corn Festival, à la fin d'août ou au début de septembre, et de la Cérémonie du cœur de l'hiver, en janvier ou février, les fidèles récitent des versions abrégées du Gaiwiio, la bonne parole ou le code de Handsome Lake. Tous les deux ans, à l'automne, des orateurs désignés récitent le Gaiwiio en entier au cours d'une réunion solennelle des Six Nations (Confédération iroquoise). Chaque récitant tient, en guise de titres de compétence, une poignée de chapelets wampum, insignes reçus de ses prédécesseurs qui lui ont enseigné le Gaiwiio. On y accomplit aussi d'autres rites, comme la danse de la Grande Plume, la consommation de jus de framboise, les commentaires sur le Gaiwiio et les confessions publiques de manquements à la morale. Les fidèles de cette religion sont libres de participer à d'autres rites religieux amérindiens et de fréquenter des églises chrétiennes. Les enseignements de Handsome Lake ont beaucoup aidé à reconstruire la société iroquoise à la suite de l'effondrement total de l'ordre social et de la culture de ce peuple vers la fin du XVIIIe siècle.Voir aussi Autochtones, Religion des.