Raton laveur

Le Raton laveur (Procyon lotor) est le seul représentant canadien des Procyonidés, une famille de carnivores que l'on trouve surtout dans les régions tropicales du Nouveau Monde. On le reconnaît à son masque noir et à sa queue annelée. La couleur de son pelage varie de presque noir à brun pâle, et il pèse entre 5 et 12 kg (maximum 22 à 26 kg). Il habite le Nord de l'Alberta, le Sud de la Colombie-Britannique et de la Saskatchewan, le centre de la Saskatchewan, du Manitoba et de l'Ontario ainsi que le Sud du Québec et les Maritimes.

Reproduction et croissance

Le Raton laveur utilise un nid seulement tant que les petits ne sont pas sevrés. Il se reproduit à partir de l'âge de 1 an et donne généralement naissance à 3 petits, entre mars et mai, après 63 à 65 jours de gestation. Les petits sont indépendants à l'automne. Il arrive que les adultes imprègnent le nid d'une odeur nauséabonde.

Comportement

Reconnu pour l'agilité avec laquelle il grimpe, le Raton laveur est aussi un bon nageur, mais il n'aime pas nager. Il produit une grande variété de sons tels que des sifflements, des hurlements, des jacassements, des claquements de dents et des grondements.

Régime alimentaire

Le Raton laveur est omnivore. Il manipule sa nourriture dans l'eau, mais ne la lave pas vraiment. Ses mains très habiles lui servent entre autres à fouiller et à capturer des ÉCREVISSES.

Relations avec les humains

Le Raton laveur cohabite avec les humains dans les milieux urbains. Si la nourriture est abondante, il reste actif pendant tout l'hiver. Les jeunes aiment bien la compagnie des humains, mais deviennent plus indépendants et moins sociables à l'âge adulte. La fourrure de raton laveur est utilisée dans la confection de manteaux. Ces dernières années, l'incidence de la rage a considérablement augmenté chez cette espèce dans l'Est du Canada. Sa viande est comestible, à condition que l'on en retire les glandes odoriférantes.