Raquettes

Presque tous les peuples autochtones du Canada, hormis ceux des côtes du Pacifique et de l'Arctique, utilisaient les raquettes pour voyager en hiver. Les Athapascans de l'Ouest et les Algonquiens du Nord-Est fabriquaient les raquettes les plus perfectionnées. Habituellement, l'armature était faite en bois de frêne, durable et flexible, et les lacets du treillis en peau de chevreuil, de caribou ou d'orignal. Une mince BABICHE laçait les deux extrémités de la raquette tandis qu'une babiche plus robuste retenait la partie centrale pour mieux supporter le poids. Pour faire de la raquette, la chaussure traditionnelle était le MOCASSIN de style indien. La raquette fait partie du FOLKLORE amérindien. Les OJIBWÉS, par exemple, célébraient la première chute de neige de l'hiver par la danse de la raquette. Au début de la colonisation, la raquette contribue au développement du pays, au même titre que le canot, la charrette ou le chemin de fer. Voir aussi RAQUETTE.