Prince Albert

Prince Albert, ville de la Sask.; pop. 35 129 (recens. 2011), 34 127 (recens. 2006); const. en 1904. Prince Albert est située sur la rive sud de la RIVIÈRE SASKATCHEWAN NORD, près du centre géographique de la province, à 141 km au nord de Saskatoon. Surnommée la « Porte du Nord », Prince Albert donne sur les Prairies, au sud, et sur des forêts parsemées de nombreux lacs, au nord. Troisième plus grande ville de la Saskatchewan, Prince Albert est administrée par un conseil municipal composé d'un maire et de huit conseillers.

Historique

Fondée en 1866 en tant que mission presbytérienne, Prince Albert porte le nom du prince consort de la reine Victoria. Son caractère change radicalement quand on choisit d'y faire passer le chemin de fer transcontinental qui traverse la vallée de la rivière Saskatchewan Nord. Prince Albert connaît alors une croissance rapide qui cesse cependant lorsque le CHEMIN DE FER DU CANADIEN PACIFIQUE choisit un tracé plus au sud.

Au début du XXe siècle, Prince Albert met sur pied un projet d'aménagement des chutes La Colle, avec l'espoir que l'électricité à bon marché attirera des industries. Ce rêve ne se réalise pas et le projet mène la ville au bord de la faillite.

Pendant quatre décennies, c'est la stagnation, mais depuis 1945 l'exploitation des ressources et l'expansion du tourisme au PARC NATIONAL DE PRINCE-ALBERT et aux nombreux lacs au nord de la ville donnent un nouvel élan à l'économie. La découverte plus au nord de certains des plus riches gisements d'or et d'URANIUM d'Amérique du Nord amène plusieurs compagnies minières à utiliser Prince Albert comme base d'approvisionnement et de services.

Population

La majorité de la population y est née et la plupart des habitants sont d'origine britannique ou autochtone. Les habitants d'origine française, ukrainienne et allemande y sont également nombreux. Les groupes religieux les plus importants appartiennent aux Églises catholique, unie, anglicane, luthérienne et presbytérienne.

Économie

Une usine de pâtes et papiers est l'un des principaux employeurs de Prince Albert et du district. Prince Albert est devenu le principal centre hospitalier, de formation, de commerce et de vente au détail du centre et du nord de la Saskatchewan, y desservant les industries agricole, forestière, touristique et minière. Elle est la porte d'entrée au sud vers le parc national de Prince-Albert. La ville est également bien connue dans l'Ouest canadien pour ses institutions carcérales. On y trouve un pénitencier fédéral, des maisons de correction pour hommes et femmes, et une institution pour jeunes contrevenants qui abrite plus de 700 prisonniers.

Un aéroport, une ligne secondaire du CN, plus de 20 compagnies de transport et une compagnie d'autobus desservent Prince Albert.

Vie culturelle

Prince Albert comprend les campus les plus au nord du réseau d'enseignement rattachés au Saskatchewan Institute of Applied Science and Technology et à la First Nations University of Canada. Le E.A. Rawlinson Centre for the Arts (2003), l'institution culturelle la plus importante de la ville, abrite une galerie d'art et un théâtre. Le Prince Albert Arts Centre occupe l'ancien hôtel de ville et un opéra (1893, désigné lieu historique national en 1984). La Prince Albert Historical Society compte trois musées, la Diefenbaker House et de nombreux autres emplacements d'intérêt historique. La ville est desservie par une station de télévision communautaire, une station de télévision de langue anglaise, trois postes de radio et un quotidien, le Prince Albert Daily Herald. Elle possède une équipe de hockey junior, les Raiders.

Trois premiers ministres, Wilfrid LAURIER, Mackenzie KING et John DIEFENBAKER, ont représenté Prince Albert à la Chambre des communes. En 1896, Wilfrid Laurier se voit attribuer le district provisoire de la Saskatchewan (aujourd'hui Prince Albert), mais occupe ses fonctions pendant une très courte période de 18 jours. Le 11 juillet 1896, il décide de quitter son poste en Saskatchewan pour siéger dans Québec Est, circonscription où il a aussi été élu.

Mackenzie King et John Diefenbaker sont demeurés en poste beaucoup plus longtemps. Après avoir perdu sa circonscription de North York en Ontario, Mackenzie King remporte par la suite une élection partielle à Prince Albert et succède au député de la circonscription Charles MacDonald qui a donné sa démission. Mackenzie King reste député de 1926 à 1945. John Diefenbaker est, quant à lui, député de Prince Albert de 1953 à 1979. De ces trois députés, seul John Diefenbaker a été un résident permanent de Prince Albert.