Jacques Plante, gardien de but au hockey (près de Mont Carmel, Qc, 17 jan. 1929 -- Genève, Suisse, 26 févr. 1986). Plante s'initie au hockey devant le filet d'une équipe d'ouvriers de Sawinigan et dans la ligue junior des Citadelles de Québec avant d'être repêché, à 22 ans, par une équipe professionnelle, les Royals de Montréal. Il dispute plusieurs matches avec les Canadiens de Montréal pendant les séries éliminatoires de 1953, participe aux 17 derniers matches de la saison régulière 1953-1954 et devient le gardien de but régulier de l'équipe en 1954-1955. Il sera le premier gardien du but à remporter le trophée Vézina pendant cinq saisons consécutives, (1955-1956 à 1959-1960). Une blessure le force à renoncer au jeu pendant un an, mais à son retour, en 1961-1962, il décroche à nouveau le trophée Vézina ainsi que le trophée Hart (joueur le plus utile). En 1963, des problèmes d'asthme lui valent d'être échangé aux Rangers de New York sous prétexte d'une santé précaire et il prendra sa retraite moins de deux ans plus tard. Il revient dans la Ligue nationale de hockey, à Saint-Louis, de 1968 à 1970, partageant le trophée Vézina avec Glenn HALL en 1968-1969. Il est probablement au meilleur de sa forme lorqu'il joue à Toronto de 1970 à 1973 et, le temps de quelques matches, avec les Bruins de Boston en 1973. Il termine sa carrière avec les Oilers d'Edmonton (Association mondiale de hockey) en 1974-1975 et occupe le poste d'entraîneur des Nordiques de Québec en 1973-1974.

Plante est un gardien de but spectaculaire doté d'une habileté technique superbe. Il est célèbre pour sa façon d'évoluer hors du filet. Après avoir reçu une rondelle en plein visage, le 1er novembre 1959 il devient le premier gardien à porter un masque en permanence. En 17 saisons dans la Ligue nationale de hockey, Plante a participé à 837 matches en saison régulière (moyenne de 2,37 buts accordés par match) et 112 matchs en séries éliminatoires (moyenne de 2,16 buts accordés par match). Il compte également à son actif 82 blanchissages en saison régulière et 14 pendant les éliminatoires. Il a vécu en Suisse de 1975 à sa mort.