Pflug, Christiane

Christiane Pflug, peintre (Berlin, Allemagne, 20 juin 1936 -- Toronto, avril 1972). La guerre contraint sa mère, une styliste spécialisée dans les tricots, à placer sa fille en foyer d'accueil. Cette dernière y restera jusqu'à l'âge de 12 ans. En 1953, Christiane se rend à Paris pour étudier la haute couture, mais elle s'en désintéresse rapidement. C'est à Paris qu'elle rencontre Michael Pflug, un jeune étudiant en médecine. Michael a étudié les arts et lui suggère de peindre des scènes extérieures. Au printemps 1954, elle peint ses premières gouaches. Ce sont des paysages parisiens, un autoportrait et quelques natures mortes. En 1956, Christiane épouse Michael et déménage avec lui à Tunis, où elle réalise de saisissantes natures mortes. Elle utilise la technique de la détrempe pour peindre des oeuvres à la fois fortes et simples, reflet de sa nouvelle vision du monde. Bird Cage with Pears et Tunisian Interior expriment d'une manière directe et poignante l'état physique et psychologique dans lequel elle se trouve à l'époque.

En 1959, Christiane s'installe au Canada, où vit sa mère. Elle habite au centre-ville de Toronto. C'est là qu'elle peint ses premiers paysages, puis des scènes d'intérieur ayant pour thème les poupées de ses filles. On the Black Chair II en est un exemple frappant. Les scènes de rêve des poupées atteignent leur apogée dans trois portraits de ses deux filles et de son agent, Avrom Isaacs. La qualité surréaliste de son oeuvre est particulièrement évidente dans Kitchen Door with Ursula, réalisé en 1965, où la porte est ouverte sur l'hiver, mais où le printemps se reflète dans les fenêtres.

En 1967, les Pflug déménagent avenue Birch, en face de l'école Cottingham. Christiane peint ce qu'elle voit de sa fenêtre : l'école Cottingham avec les nouveaux gratte-ciel en toile de fond. En 1971, dans With the Black Flag, un drapeau noir flotte au-dessus d'une ville engloutie par les gratte-ciel. Une clarté irréelle y prédomine. Pflug disait que son but était d'atteindre une clarté qui n'existe pas dans la vraie vie. Elle se suicide en avril 1972.