Perdita Felicien, coureuse de haies (née le 29 août 1980 à Oshawa, en Ontario). C’est la première Canadienne à gagner une médaille individuelle en athlétisme aux Championnats du monde de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (AIFA). Elle gagne deux fois le titre olympique, décroche le titre de championne du monde du 100 m haies en 2003 et celui de championne du monde en salle sur le 60 m haies en 2004. Elle remporte dix fois le titre de championne du Canada et établit le record national du 100 m haies à 12,46 secondes en juin 2004.

Début de carrière

Perdita Felicien pratique l’athlétisme dès l’âge de sept ans. Au primaire, elle gagne de nombreuses compétitions régionales. À 14 ans, elle commence à pratiquer la course de haies, mais préfère le sprint, qu’elle trouve moins exigeant. Elle poursuit toutefois la course de haies au secondaire, remporte des titres nationaux et établit un certain nombre de records. Enfin, elle reçoit une bourse de l’université de l’Illinois Urbana-Champaign, où elle décroche trois titres de la National Collegiate Athletic Association (NCAA) et inscrit plusieurs records des 60 m et 100 m haies.

En 2000, Perdita Felicien gagne son premier championnat canadien.

Scène internationale

Perdita Felicien participe à ses premiers Jeux olympiques en 2000, mais n’y remporte aucune médaille. Quelques années plus tard, en 2003, elle remporte son premier championnat du monde. La même année, elle gagne la médaille d’argent aux Jeux panaméricains, et est ensuite nommée Athlète féminine canadienne de l’année en athlétisme et Athlète féminine de l’année de la NCAA.

Aux Olympiques de 2004, nouvellement diplômée, Perdita Felicien est l’une des favorites pour l’or.

Hélas, elle chute en finale. Elle renoue avec le succès lors des championnats du monde et remporte le titre en salle sur le 60 m haies en 2004, puis une médaille d’argent sur le 100 m haies en 2007. En 2008, sélectionnée une troisième fois pour représenter le Canada aux Jeux olympiques, Perdita Felicien n’a d’autre choix que de quitter l’équipe en juillet en raison d’une blessure. Durant les Jeux de Pékin, elle rejoint l’équipe d’analystes de CBC. En 2010, elle gagne la médaille d’argent aux championnats du monde en salle. En 2011, elle remporte la médaille d’or lors de sa dixième participation aux championnats nationaux.

En 2012, elle ne se qualifie pas pour les Jeux olympiques de Londres.

Reconversion réussie

En 2013, Perdita Felicien se retire de la compétition. Cette année-là, elle rejoint la chaîne de télévision CHCH à Hamilton, en Ontario, faisant bon usage de son diplôme en journalisme radiodiffusé du Collège Seneca. Après environ un an, elle quitte son poste et s’installe à Chicago, dans l’Illinois, pour se concentrer sur la rédaction de ses mémoires. Depuis, elle a travaillé comme journaliste pour CBC Sports et couvert les Jeux panaméricains de 2015 à Toronto et les Championnats du monde d’athlétisme de l’AIFA. Elle est journaliste détachée aux Jeux olympiques d’été de 2016 à Rio. En 2016, elle a été intronisée au Temple de la renommée d’Athlétisme Canada.

Aux Jeux olympiques de Beijing en 2008, Perdita Felicien est élue membre du Conseil des athlètes du Comité olympique canadien. Par ailleurs, elle est ambassadrice de l’organisme à but non lucratif Right to Play et du projet stratégique de l’Association canadienne pour les Nations Unies Sport-in-a-Box, tout en collaborant au Projet d’activités parascolaires de la RBC. De plus, elle s’appuie sur son expérience d’athlète pour inspirer les autres, notamment lors de conférences.

Championnats du monde d’athlétisme de l’AIFA

Or

100 m haies

2003

Argent

100 m haies

2007


Championnats du monde d’athlétisme en salle de l’AIFA

Or

60 m haies

2004

Argent

60 m haies

2010

Jeux panaméricains

Argent

100 m haies

2003

Argent

100 m haies

2007