Pelinski, Ramón

Ramón Pelinski. Musicologue, professeur, pianiste (Corpus, Misiones, Argentine, 31 août 1932). L.Ph. (Córdoba) 1959, M.A. musicologie (Munich) 1967, Ph.D. musicologie (ibid.) 1969. Après avoir étudié le piano et la composition au Cons. de Córdoba, Argentine, et la philosophie à l'université de la même ville, il se rendit à Paris (1959-60) où il fut admis dans la classe de Jacques Chailley (musicologie) à la Sorbonne et dans celle d'Olivier Messiaen (analyse) au Conservatoire. Il étudia par la suite la philosophie à l'Université de Cracovie (1960-61) avec Roman Ingarden ainsi que la musicologie à l'Université de Munich. En marge des Jeux olympiques de Munich (1972), il fut nommé responsable du secteur musique de l'exposition « Les Cultures du monde et l'art moderne » (1969-72). Il vint ensuite au Canada où il fut d'abord prof. de musicologie à l'Université d'Ottawa (1973-77) puis à l'Université de Montréal (1977 -). Ses aires de spécialisation incluent principalement la musique des Inuit, la musique traditionnelle espagnole et le tango argentin. Il a publié de nombreux articles consacrés à ces sujets en Allemagne, en Argentine, en Espagne et au Canada. Ses recherches sur la musique des Inuit ont mené à l'édition, en 1984 sur micr., des Chants des Inuit du Caribou produit par le Service du Nord de la SRC, et à celle, en 1991 sur CD, des Musiques et chants inuit (UMMUS UMM-202).

Pelinski fonda le premier groupe de tango argentin au Canada, Tango X 4 (1978-88), composé de lui-même au piano, du violoniste Adolfo Bornstein, du bandonéoniste Rómulo Larrea et du contrebassiste René Gosselin. Cet ensemble se produisit à Montréal, Québec et Toronto ainsi qu'à la Metropolitan Opera House de New York et à Paris, et enregistra le micr. Tanguissimo (1987, ERM 318-1932). En 1984, il fonda Tango X 3 consacré au tango argentin traditionnel, puis, en 1989, Métatango dédié au tango contemporain dans le style d'Astor Piazzolla. Outre Pelinski qui en est le pianiste et l'arrangeur, ce dernier groupe est composé de Raúl Jaurena (bandonéon), Luis Grinhauz (violon), Zbigniew Borowicz (contrebasse) etRichard Lalonde (saxophone), avec Alvaro Pierri comme guitariste invité. Pour ces groupes, il a aussi composé quelques pièces telles que Tango de malheur, Une image et L'Expatrié. Il est également responsable de la restauration de l'Ermitage de Saint-Christophe (province de Castellón, Espagne), datant du XIVe siècle, où il a organisé à partir de 1990 un festival de musique traditionnelle.