Parti national

Le Parti national est fondé en 1871 par des libéraux québécois, au nombre desquels figurent Honoré MERCIER et Louis Jetté. Il tente en vain d'obtenir l'appui du clergé en faveur du libéralisme dont le PARTI ROUGE est dépourvu. Mercier donne un nouveau souffle au parti en 1885 lors de la crise qui suit la pendaison de Louis RIEL. Le Parti national, une coalition de libéraux et de conservateurs québécois déçus des politiques de leur parti, joue la carte du nationalisme canadien-français et remporte une majorité des sièges lors des élections provinciales de 1886. Les conservateurs tentent en vain de s'accrocher au pouvoir. Premier ministre pour quatre jours seulement, sir Louis-Olivier TAILLON est défait à l'Assemblée législative en janvier 1887. Mercier le remplace et son parti dirige le Québec jusqu'en 1891, année où le gouvernement Mercier est renvoyé par le lieutenant-gouverneur à cause de son implication dans le SCANDALE DE LA BAIE DES CHALEURS. Le parti subit une cuisante défaite lors des élections provinciales de 1892.