Pacific Opera Victoria

Pacific Opera Victoria (POV). Compagnie d'opéra située dans la capitale de la Colombie-Britannique. Offrant cinq représentations de chacune des quatre productions annuelles, le POV crée des drames musicaux de calibre international réalisés sur place. La compagnie est directement issue de la Vancouver Island Opera Society (VIOS) - groupe amateur fondé par des chanteurs de Victoria en 1975. En 1979, le groupe se rebaptise Pacific Opera Association. Puis, en 1987, « Association » est remplacé par « Victoria ». La nomination du chef d'orchestre Timothy Vernon au poste de directeur artistique en 1980 consolide le nouveau statut professionnel de la compagnie (même si les artistes engagés par la VIOS - dont les chefs d'orchestre Stanley Chapple et Vernon, les musiciens de l'Orchestre symphonique de Victoria et les chanteurs comme Selena James - étaient déjà souvent des professionnels). Se produisant à l'origine dans la McPherson Playhouse de 800 sièges, le POV déplace graduellement ses activités au Royal de 1350 sièges, où il continue d'être accompagné par l'Orchestre symphonique de Victoria.

Le POV présente des artistes tels que Ben Heppner au début de leur carrière et donne l'occasion à des chanteurs de la région comme Richard Margison de faire leurs débuts. Pour sa taille, le POV met en vedette, pour leurs débuts parfois, un nombre énorme de chanteurs d'opéra reconnus au Canada : Michael Schade, Ingrid Attrot, Sandra Graham, Joanne Kolomyjec, Benjamin Butterfield, Mark Pedrotti, John Avey, Paul Frey, Bernard Turgeon, Cornelis Opthof, Peter Barcza , Robert Milne, John Fanning, Heather Thomson, Brett Polegato, Russell Braun, Christiane Riel, Nathalie Paulin, Brian McIntosh, Janet Stubbs, Monica Whicher et Kathleen Brett.

La compagnie reste fidèle à son mandat d'origine qui, en 1980, est de présenter « aujourd'hui au public les vedettes de demain » à des prix abordables, d'encourager les jeunes artistes canadiens et de fournir des services de formation et de développement. Avec un budget de 2 100 000 $ en 2005, dont seulement 18 p. cent est fourni par le gouvernement, le POV fleurit malgré le fait qu'il est au service d'une population de moins de 300 000 personnes seulement. Parmi les programmes de sensibilisation du public, la compagnie a notamment offert une série de tournées d'opéra dans les écoles, un laboratoire de nouvel opéra qui jumelle des compositeurs avec des librettistes et des programmes pour jeunes artistes Burton Lowell et Olive Kurth.

Représentations importantes

Le POV réalise la première mondiale d'Erewhon de Louis Applebaum (2000, livret de Mavor Moore). Il met aussi en scène quelques premières canadiennes importantes : Midsummer Night's Dream de Britten (1993), Der Freischütz de Weber (1994), Love of Three Kings d'Italo Montemezzi (1996), Taming of the Shrew de Vittorio Giannini (2001), The Tempest de Lee Hoiby (2004), Daphne de Richard Strauss (2007) et Regina de Marc Blitzstein (2008). La réputation nationale de la compagnie, portée par les diffusions « Saturday Afternoon at the Opera » à la SRC, est renforcée en 2005 avec la reprise de Tosca à London (Ont).

Artistiquement, la compagnie est reconnue pour ses distributions particulièrement appropriées d'un point de vue dramatique de jeunes artistes dans des mises en scène innovatrices et parfois controversées. Parmi celles-ci figurent Carmen (1984), située dans un Nicaragua contemporain, Turn of The Screw et Italian Girl in Algiers (1997), Ariadne auf Naxos (1999), Julius Caesar (2001, avec les contre-ténors Matthew White et David Dongqyu Lee) et la réduction orchestrale de John Rea de Wosseck, mettant en vedette Jean Stilwell et Theodore Baerg et coproduite avec l'Opera Festival du New Jersey (2002). Sa diffusion de Fidelio à PBS (Seattle) reçoit un prix et, en 1994, Abduction from the Seraglio est incluse dans un documentaire du Knowledge Network.

Directeurs, designers et chefs invités

Robert Carsen, Christopher Newton et Glynis Leyshon font leurs débuts sur la scène lyrique canadienne avec le POV. Bill Glassco, Brian MacDonald, Alison Greene et Richard Rose dirigent aussi avec le POV et Susan Benson, William Schmuck, Alison Green, Teresa Przybylski, Mary Kerr, Debra Hanson et Allan Stichbury sont du nombre de ses designers. Une des principales caractéristiques de la compagnie est son engagement face aux équipes créatives canadiennes. Malheureusement, sa dépendance envers les chœurs amateurs est une autre caractéristique qui, celle-ci, peut compromettre sa qualité théâtrale. Parmi les chefs d'orchestre invités figurent Georg Tintner, Pierre Hétu , Leslie Uyeda, Susan Haig, Paul Nadler, Robert Cooper, Laurent Philippe et Giuseppe Pietraroia (chef d'orchestre résident depuis 2003).

Autre personnel

Les membres fondateurs conservant leur poste ou restant associés à la compagnie en 2010 incluent le principal chef d'orchestre Vernon, le chef de chœur et répétiteur Robert Holliston, les anciens présidents George et Jane Heffelfinger et la mécène Erika Kurth. Parmi les directeurs généraux, notons Catherine Lowther (1979-1982), Cameron More (1982-1985), Kerri Mooney (1985-1988), Ernest Stigent (1988-1989), Jane Heffelfinger (1989-1990), Marcus Handman (1990-1995), Jeffrey Ouellette (1995-1997), à qui succède en 1977 David Devan (directeur exécutif de 2004 à 2007), David Shefsiek (2007-2010) et depuis 2010, Patrick Corrigan.

Bibliographie

Karen Bell, « Pacific Opera victorious », Performing Arts and Entertainment in Canada (été 1998).

Canadian Press NewsWire, « Pacific Opera Victoria has taken a bold risk by commissioning Erewhon, a peculiar yet entertaining opera » (Toronto, 21 fév. 2000).

Robert Jordan, « Pacific Opera Victoria 20th anniversary », Opera Canada (automne 2000).