L'Ours est un mammifère de la famille des Ursidés, trapu à queue courte et dont chaque patte a cinq doigts griffus. On en trouve trois espèces au Canada : l'ours polaire (Ursus maritimus), le grizzli (U. arctos horribilis) et l'ours noir (U. americanus). L'Ours noir et le Grizzli habitent les forêts de conifères ou de feuillus, les marécages et la toundra, tandis que l'Ours polaire habite la côte et les îles arctiques. L'espèce la plus répandue au Canada est l'Ours noir, dont le pelage peut être brun, couleur cannelle ou même blanc. Le mâle pèse de 80 kg à 250 kg, et la femelle environ 10 p. 100 de moins.

Régime alimentaire

Le Grizzli (ou l'Ours brun) et l'Ours noir sont omnivores et se nourrissent surtout de matières végétales, en saison, et parfois de chair. Quant à l'Ours polaire, il chasse le phoque, sa principale source de nourriture. Toutes les espèces peuvent se nourrir de cultures sur pied, de légumes, d'animaux d'élevage, et fouiller dans les poubelles et les dépotoirs.

Reproduction et développement

L'Ours atteint sa maturité sexuelle vers l'âge de trois ans. Il s'accouple en juin ou en juillet, mais le développement de l'embryon ne commence qu'en décembre, car son implantation dans l'utérus est différée. Durant cette période, l'oeuf fécondé flotte dans l'utérus et se développe lentement. Il finit par se fixer à la paroi de l'utérus, où son développement se poursuit jusqu'à la naissance. En janvier ou en février, après une gestation de 200 à 225 jours, la femelle met bas dans une tanière une portée de un à trois oursons, mais généralement de deux. Vers un an, l'ourson est autonome. Durant l'hiver, l'Ours dort à l'abri dans sa tanière, mais il n'hiberne pas vraiment.

Relations avec les humains

Sa peur de l'homme surmontée, l'Ours adulte, solitaire, est dangereux. Les peaux d'ours servent de tapis et de couvertures, et sa chair est comestible. La chair de l'Ours est souvent infestée de trichines, des vers qui peuvent être transmis à l'homme si la viande n'est pas bien cuite.

Évolution et phylogenèse

L'Ours habite l'Amérique du Nord depuis le miocène (il y a moins de 23,7 millions d'années) et a évolué vers des formes massives et lourdes, petites et trapues ou avec de longues pattes et adaptées à la course. Pendant le pléistocène (il y a 1,65 à 0,01 million d'années), un gros ours coureur à longues pattes et à face plate (Arctodus simus) habitait en Amérique du Nord. Cet ours coureur était probablement surtout carnivore et poursuivait ses proies en terrain découvert. On trouve sa trace en Alaska, dans la Plaine Old Crow du Yukon et dans l'Ouest des États-Unis et celles d'autres mammifères aujourd'hui disparus tels le Mammouth, le Bison géant et le Machairodonte. L'Ours coureur était un prédateur redoutable de la taille de l'Ours polaire.